25/11/2007

Mâle ou femelle... araignée... That's the question !

Mâle ou femelle ? Araignée…

 

Allez, je m’y colle…

Comment différencier, à l’œil, le sexe d’une araignée ?

Dès la naissance, rien ne différencie un mâle d’une femelle. Ils vaquent tous deux aux mêmes occupations essentiellement la confection d’une toile (pour celles qui en font…) pour pouvoir se nourrir… De mue en mue (cela varie par espèce mais comptons quatre à cinq mues pour les petites araignées qui vivent moins d’un an à plus de douze pour les espèces pérennes ou de grandes tailles) le bout du pédipalpe du mâle, c'est-à-dire les pattes mâchoire de l’araignée, grossissent sensiblement pour se métamorphoser, après sa dernière mue, en un ustensile très sophistiqué… une véritable pompe aspirante et re-foulante à sperme… (ce qu’on appelle communément des « gants de boxe »).

 

« Chez mâles, les organes fabriquant le sperme sont situés dans l’abdomen, à un endroit qui rendrait tout accouplement malcommode et surtout horriblement dangereux (ils passent parfois « à la casserole »).

Pour remplir ces « pompes » il confectionne une petite toile (dites toile spermatique) où il dépose quelques gouttes de sperme. Puis, se retournant, il saisit la gouttelette de semence entre ses crochets et, approchant l’une après l’autre ses « seringues », il l’aspire en deux temps trois mouvements.

C’est fait, ses bulbes sont chargés ; le voici maintenant prêt pour mener une existence qui n’aura plus rien à voir avec la vie tranquille qui avait été la sienne jusqu’à présent. Dorénavant va commencer pour ce mâle une vie de véritable vagabond. D’abord, il dit pour toujours adieu à son piège de toile, jamais plus il ne construira la moindre toile. Du coup plus de capture. Il ne consommera plus désormais aucune nourriture, et cela jusqu’à l’heure de sa mort.  » (Tiré de La HULOTTE n° 55)

Remarquable site sur la description des araignées : http://norbert.verneau.free.fr/morpho.html

Alors en images… J’ai choisi les Amaurobius, bien visible (la nuit) chez moi…

 

La femelle : Une Amaurobius similis

  

  

23-11--2007 023

 

   

 

Ici on voit bien ses deux pédipalpes “normaux”… ce sont les deux petites pattes de part et d’autre des chélicères ( prononcez ké…)

Vous avez aussi ici, en prime, l'illustration de cette toile "cribellée", typique de ces araignées cribellates... ( dont j'ai déjà expliqué ailleurs les caractéristiques...)

Le mâle… : Amaurobius toujours mais ici c’est un mâle adulte d’Amaurobius ferox (taille 11mm de corps… les tailles ne se donnent toujours que pour le corps… céphalo + abdomen…

  

24-11--2007 106

 

 

  

24-11--2007 123

  

 

Ici on remarque bien la structure du pédipalpe qui permettra aux « puristes » de déterminer l’espèce… Mais ici, déjà la taille de 11mm élimine les autres mâles Amaurobius… seuls les mâles Amaurobius ferox font cette taille… cqfd

Voilà, sans prétention, la façon de différencier, en général, les femelles des mâles…

16:38 Écrit par Richardunord dans Amaurobius ferox, Amaurobius similis | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : amaurobius |  Facebook |

Commentaires

Très intéressant !

Écrit par : Catherine | 25/11/2007

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire