29/04/2010

Naissances nombreuses... Epeires diadème

En octobre de l'année dernière, en rangeant la bâche d'un vélomoteur, j'ai trouvé deux cocons collés à l'intérieur de cette bâche...

 

 

 

28-10-2009 003

 

 

 

 

28-10-2009 005

 

 

 

Mon spécialiste consulté (Koen Van Keer) pour connaître la façon de le conserver, m'avisa :

 

"Ca me parait un cocon d'Araneidae (bien possible d'Araneus diadematus). Oui, ca devrait être possible en le gardant au sec dans des conditions disons "de gazebo/pavillon" (donc plus ou moins à l'abri, mais tout de même "en contact" avec les conditions exterieures)"

 

 

J'ai donc mis les deux cocons dans un pot en plastic, ventillé, dehors et à l'abri... et il y a deux semaines, je l'ai accroché au soleil...

 

and today...   ... 28 avril 2010... (Bravo Koen !!)

 

 

 

 

28-04-2010 054

 

 

 

 

28-04-2010 065

 

 

 

 

28-04-2010 064

 

 

 

 

Je ne m'en lasse pas ...

 

 

 

28-04-2010 063

 

 

 

 

28-04-2010 062

 

 

 

 

28-04-2010 058

 

 

 

 

 

00:20 Écrit par Richardunord dans Araneus diadematus | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : epeire diademe |  Facebook |

Commentaires

C'est vrai, on ne s'en lasse pas. Surtout quand on voit qu'elles toutes du même jaune d'or en naissant, et qu'ensuite leurs couleurs vont aller du marron châtaigne au jaune paille, en passant par le gris perle, jusqu'au brun presque noir.
Est-ce à cause de la couleur de leur environnement, ou des proies qu'elles attrapent ?
Pour moi, c'est un grand mystère.

Écrit par : Clair de Plume | 29/04/2010

Répondre à ce commentaire

Mystère, mystère... Cela reste aussi pour moi un mystère clair de plume... Merci pour ton passage et commentaires
Richard

Écrit par : richardunord | 29/04/2010

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Richard. Magnifiques. En plus tes photos sont superbes. J'ai eu le même raisonnement que toi. En effet, avant les grands gels de févier, j'avais découvert de nombreux cocons, je pense d'épeire!. J'avais envi de transporter les bûches sur lesquelles étaient fixés les coconsà l'abri dans le sous-sol mais je me suis dit les termes suivants, "Je vais peut-être aller contre nature". J'ai donc laissé les buches à leur place où les mères ont fait les petits. Tous les jours, je peux surveiller facilement deux cocons. J'espère voir les petits. Je pense que tu vas bien et je vais te souhaiter de passer une très bonne soirée. Amicalement Antoine.

Écrit par : Antoine | 03/04/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire