10/05/2010

Pffff... Elle m'a fait travailler - Araignée

 

 

Philodromus en grec veut dite "qui aime courir" (je crois...)...

 

Vous ajoutez à cela que les Philodromus ont des "scopulas" au bout des pattes, ce qui leur permet de grimper sur tout, les parois les plus lisses, comme le verre, y compris (Les scopulas sont de petites touffes de milliers de petits poils, au bout des pattes, qui génèrent de l'électricité statique et les collent aux parois... enfin, pour faire bref !!)

 

Donc, enfermée dans une petite boite plastic, elle arpentait, sans s'arrêter, toutes les parois... ...

 

C'est un mâle Philodromus dispar, plutôt typique... Armé d'un pinceau pour l'empêcher de sortir, l'appareil photo dans l'autre main, ce mâle m'a vraiment fait travailler car avec cette lentille Raynox, la mise au point est faite manuellement, en avançant et reculant l'appareil... dur, dur !! Quel déchet... et quelques réussites aussi;;; ... La bestiole fait 4mm de corps !

 

 

 

 

10-05-2010 028

 

 

 

Alors j'en ai profité pour la prendre, tant bien que mal, sous tous ses angles...

 

 

 

10-05-2010 024

 

 

 

 

10-05-2010 035

 

 

 

 

 

10-05-2010 026

 

 

 

 

10-05-2010 041

 

 

 

10-05-2010 047

 

 

 

 

Alors vous savez que j'aime faire des gros-plans de face, pour voir leur fasciès, leur bloc oculaire... mais celui-ci, quelle galère... ... il refusait systématiquement de s'arrêter de face et courait dans tous les sens, s'arrêtant parfois de profil ou à l'envers... Pffff... j'en avais mal ou cou... ...

 

Bref, à force de perséverance (et de son bon vouloir...) j'y suis arrivé... Enfin... photo rare me concernant car un fasciès de Philodromus ça se mérite...   

 

 

 

 

10-05-2010 052

 

 

 

 

La suivante est aussi singulière... il se nettoie les "scopulas" du bout de sa patte... un manque d'adhérence sans doute...

 

 

 

10-05-2010 059

 

 

 

 

Comme vous le savez, je libère toujours mes modèles après leur scéance de photos... ... Bon, me dis-je, dès que je l'aurai déposer sur une feuille et va cavaler...

 

Effectivement, elle se réfugia directement derrière, puis, à mon grand étonnement, revint doucement sur l'endroit de la feuille

 

 

 

 

10-05-2010 061

 

 

 

 

et à ma grande surprise, alors que ça faisait des dizaines de minutes que je l'empêchais, à l'aide d'un pinceau, de sortir de sa boite, elle resta impassible sur cette feuille, avançant doucement pour que puisse encore la flasher... j'étais scotché !!

 

 

 

10-05-2010 065

 

 

 

 

10-05-2010 066

 

 

 

 

Bref, un moment très agréable... On étais devenu "copains" !!

22:15 Écrit par Richardunord dans Philodromus | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : philodromus |  Facebook |

Commentaires

Magnifique reportage, encore, Richard!
Cartaines finissent par nous accepter!
J'ai ça avec les Saltiques! Au point qu'elles sautent sur l'objectif! Elles y voient peut-être leur reflet!
J'aime bcp tes photos sur la feuille, mais le faciès, bravo!

Écrit par : Carlib | 12/05/2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire