09/08/2010

Balade en forêt de Soignes... Araignées

J'adore le filtre des ces feuilles, cette lumière de sous-bois... dans un sentier au doux nom "schone eik weg"... chemin des beaux chênes  (mais nous sommes bien dans une des plus grandes hêtraie du brabant)

 

 

08-08-2010 011.jpg
En v'la une du nord...(commune et répandue dans le nord), je vous l'ai déjà présentée dans ce blog... une Nerienne peltata, pas bien grande 2-3mm, anciennement incluses dans les Linyphia...
 
 
 
08-08-2010 024.jpg

 

08-08-2010 027.jpg
08-08-2010 028.jpg
Une autre petite araignée (3-4mm), une Linyphiidae celle-là, endémique (propre à un territoire défini) des forêts de hêtres... unique espèce européenne de ce genre... Drapetisca socialis !
 
 
J'en rencontre beaucoup en forêt de Soignes, principalement sur les bornes, à la croisée des chemins...
 
 
 
 
08-08-2010 022a.jpg

 

08-08-2010 022.jpg
08-08-2010 013.jpg
 
Alors la suivante, j'ai envie de l'appeler David et Goliath... Une petite Thomisidae, du genre Xysticus, a attrapé, je ne sais comment, cette énorme fourmi ailée (enfin, je crois que c'est une fourmi...), pas (encore) d'excellentes photos avec mon objectif 60mm car je n'ai pas encore bien saisi toutes les nuance de la profondeur de champs...
 
Tout cela sour l'oeil impassible (en apparence...) d'une Drapetisca socialis...
 
 
 
 
 
08-08-2010 047.jpg
Pour l'espèce de l'arachnide, je me contenterai de Xysticus sp.
 
 
 
 
 
 
08-08-2010 043.jpg
08-08-2010 032.jpg
08-08-2010 050.jpg
Voilà... pas des masses de bestioles mais une promenade très agréable, emprunte d'un je ne sais quoi que seuls ces vénérables arbres peuvent nous faire ressentir...
 
A ce propos, je ne peux que vous conseiller le livre d'une compatriote, Cécile Bolly, "La magie des arbres"... des photos vraiment superbes accompagnées de dictons, pensées, adages, maximes et j'en passe, d'éminents penseurs et de l'auteur(e)...
 
 
Voici, par exemple, un texte de son cru à propos justement des ces petites bestioles qui me tiennent à coeur...
 
 
 
 

Araignée – « Grand-mère l’araignée » tiré du livre de Cécile Bolly « Magie des arbres » édition Weyrich.

 

Pour la trouver, il faut suivre la route qui traverse la forêt.

Emprunter un petit chemin de terre.

S’enfoncer seul, entre les genêts et les arbrisseaux.

Marcher sans impatience.

Laisser le regard s’habituer au paysage.

S’ouvrir à ce qu’il y a de plus petit. D’immobile. De silencieux.

Elle est là, au milieu des branches.

Tellement proche d’elles qu’elle a épousé leurs couleurs.

Depuis la nuit des temps, les Indiens l’appellent

« Grand-mère l’araignée »

Ils disent qu’elle seule peut servir d’intermédiaire entre Tawa,

l’esprit du soleil,  et les hommes, quand ils cherchent un chemin

d’évolution, d’accomplissement.

Ils disent encore que depuis la nuit des temps, elle les invite

sans se lasser à planter un arbre et à l’entourer de chants

et de danses, pour qu’il pousse bien droit.

Ils disent enfin que pour aider les hommes à ne pas oublier

le sens de la vie, elle leur a appris à créer des légendes.

Il suffit donc de retrouver son cœur d’enfant

et  de se laisser emmener, joyeux, au petit matin.

Aucun repère, sauf quelques perles de rosée.

Aucun bruit sauf celui des feuilles chiffonnées sous les pas.

Aucun mouvement sauf celui de l’araignée.

Aucune impatience : sa toile est toujours à recommencer .

 

Elle est là.

 

 

 

 

photo concours 07oct 032g.jpg

Les commentaires sont fermés.