27/06/2011

Tégénaires mystiques...

Je continue mes découvertes des chapelles de la forêt de Soignes...

Notre-Dame-de-bonne-odeur (Overijse)... petite présentation :

 

 

 

26-06-2011 082.jpg

 

 

 

26-06-2011 081.jpg

 

 

26-06-2011 037.jpg

 

La chapelle de Notre-Dame-de-Bonne-Odeur a vécu une histoire moins mouvementée. Dans un carrefour de la forêt, une statuette était fixée au tronc d'un arbre. Les fidèles venaient l'implorer contre la fièvre. La vénération du public devint telle qu'en 1477, le duc Maximilien autorisa la construction d'une chapelle.

L'origine de l'appellation Bonne-Odeur est cependant postérieure. Elle remonte à la première restauration de la chapelle en 1620. Les ouvriers chargés des travaux entendirent au-dessus de leurs têtes un concert angélique, et sentirent une odeur d'une suavité incomparable...

Au milieu du XIXe siècle, pour des raisons de circulation - déjà! - la chapelle fut déplacée. Elle se trouvait en effet au centre d'un rond-point à l'intersection de l'avenue de Welriekende et de la route de Mont-Saint-Jean. Le petit rond-point était situé sur trois communes: Boitsfort, Overyssche et Hoeylaert. A la requête de celles-ci, on procéda au démontage de la chapelle et à sa reconstruction sur le site actuel. Les matériaux anciens furent récupérés, ainsi que la grille en fer, mais la nef fut «allongée».

Le pèlerinage est resté populaire de nos jours. Certains prétendent qu'on se délivre encore de la fièvre en accrochant sa jarretière - pour ceux qui en ont encore - aux barreaux de la chapelle. En tout cas, des jeunes filles du coin viennent de temps en temps y nouer une jarretelle dans l'espoir que la madone leur désigne un amoureux.

Pour se rendre à Notre-Dame-de-Bonne-Odeur, s'arrêter au parking du Rouge-Cloître (métro Herman Debroux) et emprunter le chemin des Etangs qui passe devant la source de l'Empereur. Prendre à droite la Potaerdedreef, puis les chemins de Diependelle et de Blankedelle. Au carrefour du Tambour, suivre la drève des Mésanges et enfin la drève du Welriekende à droite.

DANIEL COUVREUR.

 

 

http://archives.lesoir.be/si-soignes-m-etait-contee_t-19881017-Z0121Q.html

 

http://archives.lesoir.be/si-soignes-m-etait-contee_t-19881017-Z0121Q.html

 

 

 

 

 

 

Mais voyons quelles sont ces fidèles d'un genre particulier...

 

Commençons par de jolies colorées, pas bien grandes (entre et 11 et 14mm de corps), cools et utiles comme toutes les Tégénaires...

Malthonica ferruginea (anciennement reprises dans Tegenaria)

 

 

26-06-2011 065.jpg

 

 

26-06-2011 025.jpg

 

 

26-06-2011 033.jpg

 

 

 

26-06-2011 029.jpg

 

 

Vue arrière...

 

 

26-06-2011 020.jpg

 

 

Parfois moins colorée...

 

 

 

26-06-2011 040.jpg

 

 

J'y ai aussi rencontré une autre Tégénaire, plus rare celle-là, mais cela fera l'objet d'un autre post !!

Commentaires

Quelle surprise ce matin en visitant ton blog, une chapelle !!!! de jolies photos
ouf !!!! des araignées fidèles bien sûr
A +

Écrit par : Martine 64 | 28/06/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire