02/09/2011

Elles courent, elles courent... Callilepis nocturna

A chaque visite d’un cimetière, dans le sud de la Belgique, à Bonnert, près d’Arlon, je « tombe » (c’est le cas de le dire…) sur cette araignée… !

Rôlala… pour une rapide c’est une rapide…  quelques mm (entre 3 et 7) et elle ne s’arrête de courir que quand elle peut trouver un obstacle pour se cacher… presqu’impossible de la prendre en photo, une gageure !!  Je me vois encore, à quatre pattes sur la tombe, en train d’essayer de mettre une petite boite en plastic sur la bestiole pour en arrêter sa course ! Pas de tout repos la « chasse » aux arachnides.

Qui  plus est, cette araignée fait partie de celles qui grimpent sur les parois lisses… ce qui veut dire que même si vous parvenez à  mettre la boite dessus, il restera à être suffisamment rapide et adroit pour en mettre le couvercle car, elle, n’attendra pas !

A sa décharge, une fois qu’elle s’arrête de courir et si l’on évite les mouvements brusques, elle reste figée pendant quelque temps ce qui m’a permit d’en prendre le portrait !

J’aime bien les noms vernaculaires qui reflètent parfois bien la poésie et le bon sens populaire mais je me plie toujours à utiliser aussi  les noms scientifiques car seuls ceux-ci  permettent  à  tout le monde de savoir de quoi on parle !

En Belgique, qui plus est, on a la richesse d’avoir deux langues nationales (français & néerlandais) et chaque communauté à souvent sa spécificité propre, utilise ses propres termes et même là où en français il n’en n’existe pas, les néerlandophones enrichissent la nomenclature de nouveaux termes… Par exemple, cette petite araignée est appelée « voleuse de fourmis »,  en néerlandais« Mierendief » mais je ne connais pas son nom vernaculaire français… souvent d’ailleurs les araignées n’ont pas de nom vernaculaire et ne sont  connues, par les francophones, que par leur nom scientifique !

 Le « Roberts »  nous dit aussi fort justement « qu’elle ressemble au fourmis par son aspect et sa démarche, quand elle court au soleil ».

Celle-ci  répond au doux nom scientifique de genre de Callilepis (famille Gnaphosidae).

Autre avantage du « ch’nord » c’est un nombre d’espèces limité (par rapport à la richesse du sud… les chançards), avantage car on ne se perd pas en conjecture pour en déterminer  l’ espèce !

Par exemple celle-ci, la Callilepis… la seule  espèce  répertoriée en Belgique est  la nocturna (comique quand même quand on sait que c’est une araignée diurne… pourquoi faire simple hein ! Elle est appelée "moon spider" en anglais) alors que nos amis du midi en compte trois, de plus difficilement  discernables sur photo : les plus communes nocturna  et  schuszteri  et la plus rare méditerranéenne  concolor !

Mais j’en reviens à son nom vernaculaire néerlandais « Mierendief » -  voleur de fourmis… Faut savoir que cette araignée ne se nourrit exclusivement que de fourmis (dixit un petit guide que je viens de trouver, un guide Vigot  « Quelle est cette araignée », dont je vous reparlerai) «  Elle guette le passage des fourmis ou bien les cherche,  elle les mord à la base des antennes, attend qu'elles soient paralysée puis les emporte dans sa cachette où elle les consomme ».

J’ai , de plus, la chance d’avoir le couple en photo… les taches de la femelle sont argentées tandis que celles du mâle sont dorées… (hum à vérifier car dans le Simon -1914- il cite les sujets blanc-nacré et jaune brillant mais ne parle pas de sexe... Pour C. concolor la description est : "abdomen sans tache, à pubescence fauve-clair graduellement éclaircie et un peu nacrée en avant et en arrière". Sur le site http://www.eurospiders.com/Callilepis_nocturna.htm il est fait mention de femelle avec des taches dorées... donc la théorie ci-dessus à du plomb dans l'aile...)

Sur le site http://ednieuw.home.xs4all.nl/Spiders/Gnaphosidae/Gnaphos... 

il est fait mention de ceci :

"Les mâles ont un éclat doré tandis que les femelles ont une réflexion plus d'argent"

"Males have a golden shine while the females have a more silver reflection."

donc ???... Bon ben je l'ai interrogé aussi et Ed Nieuwenhuys me répond :

"both sexes can have silver or golden spots."   donc retour case départ...  "les deux sexes peuvent avoir des taches dorées ou argentées..."

 

Celle (ou celui) à taches argentées… (01.09.2011)

 

 

 

01-09-2011 019.jpg

 

 

01-09-2011 019a.jpg

 

 

 

01-09-2011 020.jpg

 

 

Celle (ou celui) à taches dorées... (31.07.2010)

 

 

31-07-2010 086.jpg

 

 

 

31-07-2010 079.jpg

 

 

 

C'était quelques lignes pour une espèce très discrète !!

 

 

J'ai trouvé sur Internet, un site avec quelques photos où l'on peut voir une Callilepis et une fourmi et apprécier la différence de taille...

 

http://www.ameisenforum.de/artbeschreibungen-steckbriefe/... 

 

 

14:25 Écrit par Richardunord dans Callilepis (Gnaphosidae), Fourmis | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Coucou Richard,

Et bien, je viens d'apprendre quelque chose : je pensais que seules les Zodarions mangeaient des fourmis :-)
En tout cas, Callilepis nocturna est une bête magnifique.
Bisous
Anna

Écrit par : Anna | 03/09/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.