07/07/2012

La mouche piqueuse... Stomoxys calcitrans - La mouche charbonneuse

J'ai enfin, grâce à Anne-Marie

http://monpetitcoindeplanete.skynetblogs.be/archive/2012/... pu mettre un nom sur cette mouche qui pique...

Stomoxys calcitrans - La mouche charbonneuse

 

 

La mouche charbonneuse, de taille moyenne (corps de 7 mm de long) apparaît durant la seconde moitié de l'été, à proximité des étables et près du bétail, car les larves grandissent dans le fumier. Hématophage, elle pique le bétail, mais aussi l'Homme, au niveau du bas de la jambe. La piqûre est vive et surprend, car l'espèce ressemble à la très commune mouche domestique Musca domestica. Elle s'en distingue néanmoins par la présence d'une trompe robuste et sclérifiée, dirigée en permanence vers l'avant comme un rostre vulnérant.

 

Rien de bien neuf... 1921

 

Les insectes agricoles d'époque d'après le Larousse agricole 1921
[...]
Mouches
[...]
Mouches piqueuses.
Ces mouches fréquentent rarement les maisons, mais se tiennent ordinairement dans les écuries et les étables, Parmi elles, nous citerons
1° La Mouche piqueuse des étables [4] ou Stomoxe (Stomoxys calcitrans) [Dip. Muscidé], un peu plus grosse et un peu plus trapue que la mouche domestique; sa trompe rigide et en forme d'alêne dépasse la tête en avant; elle habite les étables et écuries, où elle se tient surtout au plafond ; elle pique le cheval et le boeuf parfois l'homme, par les temps orageux [ça confirme les autres posts] et suce leur sang. Au Texas, où cette espèce a été certaines années particulièrement abondante, les animaux perdent jusqu'à 15 à 20 pour 100 de leur poids et les vaches laitières 40 à 50 pour 100 de leur lait du fait des stomoxes ; en France, on évalue à 1 litre d'avoine par jour la perte causée par les mouvements désordonnés du cheval pour se débarrasser de cet insecte ;

 

J'avais relaté notre expérience dans un forum en 2010 dont voici la prose :

http://forums.futura-sciences.com/identification-especes-...

 

"Je suis en vacances dans le Cotentin, à la Hague.
Le gîte qu'on loue se trouve près d'une ferme... A notre arrivée, nous étions envahis de mouches que je qualifierai de traditionnelle, de bêtes mouches quoi !!

J'ai été acheter des rouleaux collants et des boites renfermant un produit toxique (5,4gr d'Imidacloprid... typique pour tous ces produits anti-mouches). Le tout très efficace mais... un soir, à l'intérieur donc, mon épouse se fait piquer à la cheville... une fois "aille !... cette sâle mouche m'a piquée "... quelques secondes plus tard rebelote avec la même mouche... et clac, elle écrase la mouche !!
Quelques heures plus tard, démangaisons...? et, sans gratter, le lendemain matin, ses chevilles étaient enflées à l'endroit tout autour de la piqûre, des pincements en se mettant sur pieds etc...
"Connaisseurs" en arachnides, je ne savais pas qu'une simple mouche pouvait faire de tels dégats... deux jours plus tard, chevilles toujours gonflées, rouges... et le même mal au matin... étonnant !!
Qu'en pensez-vous ?
Salive de mouche mélangée avec cet Imidacloprid ou autre chose ?
Heureusement que toutes les mouches présentes le premier jour ne se sont pas jetées sur nous !!

J'ai bien été voir les cadavres de mouches pour essayer de la retrouver mais elles étaient toutes pareilles..."

 

Cette année encore, en Bretagne cette fois, et pas de ferme aux alentours, ma femme s'est à nouveau fait piquer par une mouche... idem... réaction allergique, chatouillement etc...
La prochaine fois, j'ferai des macros aussi de cette sale bestiole !!

 

Sur LDMI j'ai trouvé ceci... écrit par Anna (http://microcosmos.canalblog.com/) :

Alors qu'il paressait tranquillement sur la plage de Kamari sur l'île de Santorin ( Grèce), mon ami a été surpris par une piqure assez appuyée et brûlante. Nous fûmes bien étonnés de voir que la responsable n'était autre que cette mouche d'assez petite taille ( 5 mm environ) qui semble fort banale... :-|
Comme elle récidiva ( à ma grande satisfaction :oops: ) et tenta ensuite quelques autres approches, j'eus le temps de prendre cette photo, mais hélas seulement en vue de profil.
Franchement, je ne vois pas qui elle peut être car je n'imaginais pas ce genre de mouche piquer et si vous avez des pistes, je suis preneuse. Merci :)


Image

 

http://www.insecte.org/forum/viewtopic.php?f=11&t=67500

 

"C'est Stomoxys calcitrans, une Muscidae. La piqûre est réputée très douloureuse et brûlante, et la mouches'attaque souvent aux chevilles. Mais en France elle ne s'attaque que rarement à l'Homme." 

 

et pourtant... :-(((

23:29 Écrit par Richardunord dans Mouches, Dyptères | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Eh oui je me suis à nouveau fait mordre par une satanée mouche et à plusieurs reprises. Réaction comme une piqûre de guêpe (que j'ai déjà eue) peut-être un peu moins douloureuse. Et toujours dans le bas des jambes. Mais gonflement, chatouillement. Surtout ne pas gratter sinon cela gonfle de plus en plus. Mais je l'ai attrapée et écrasée. Et pourtant c'était en Bretagne loin des vaches, proche de la mer, proche du jardin exotique de Roscoff. Comme quoi méfions-nous.

Écrit par : Bricou | 07/07/2012

Répondre à ce commentaire

Il y a des petits appareils vendus en pharmacie pour chauffer les piqures d'insectes ce qui neutralise le venin de ces charmantes pettes bêtes mais je ne sais pas si celui de ta vilaine mouche est thermosensible.

Écrit par : Catherine | 08/07/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire