09/09/2012

Accouplements... d'araignées ! Linyphia triangularis

C'est le moment... à vous d'avoir l'oeil et surtout la patience !!

Après avoir repéré un couple d'Epeires diadèmes en pleine approche amoureuse dans un massif d'hortensias et dont j'ai pu prendre quelques clichés, mon regard fut attiré par un autre couple, de Linyphia triangularis, en plein accouplement, à l'envers sous leur toile en nappe !

Alors je vous dis pas... des dizaines de minutes, rivé sur mon pied monopod, plus d'une centaine de clichés dont 52 ont retenus sélectionnés pour leur qualité et leur chronologie..., j'en avais des crampes aux bras, mon flash suivait péniblement la demande et c'est lui qui rythmait les prises de vues... interminable... J'ai dû me résigner à arrêter car le couple n'arrêtait pas, ils s'éloignaient, puis revenaient à la charge... les 52 photos sont chronologiquement une suite exacte !

Je me doute que cette suite de photos sera rébarbative, mais les puristes apprécieront... ce n'est pas tous les jours qu'on peut voir cela... c'est une chose que les pros des loupes binoculaires, qui passent une par une les bestioles "neutralisées" sous leur microscope, n'ont pas la possibilité de voir en gros plans... C'est la Vie quoi  !!

Accrochez-vous... c'est donc une suite logique de mes meilleures photos prisent ce jour !

 

Les protagonistes... femelle à droite, mâle plus fluet à gauche !

 

09.09.2012Canon 097a.jpg

 

Faut avoir une solide confiance en sa partenaire pour mettre sa tête juste en-dessous de ses chélicères... si elle le décide, gnak en c'en sera fini du mâle... mais cela n'arrivera pas ici !

09.09.2012Canon 097.JPG

 

 

Le mâle utilise ses pédipalpes comme une pompe aspirante et foulante, ou une pipette, c'est selon... ils aspirent d'abord leur sperme dans les renflements des pédipalpes (qu'on appelle communément "gants de boxe"... c'est souvent ce qui permet de reconnaître un mâle d'une femelle). Le bout de ces pédipalpes fonctionnent comme une clef dans l'épigyne (la serrure) d'une femelle de la même espèce !

 

09.09.2012Canon 100.JPG

09.09.2012Canon 101.JPG

 

 

 

 

09.09.2012Canon 103.JPG

09.09.2012Canon 104.JPG

09.09.2012Canon 108.JPG

09.09.2012Canon 111.JPG

09.09.2012Canon 112.JPG

09.09.2012Canon 115.JPG

09.09.2012Canon 117.JPG

 

 

On remarquera, à plusieurs reprises, le pédipalpe du mâle gonflé comme un ballon (voir ci-dessus), qui permettra d'inséminer la femelle, via l'embolus, un genre de tuyau qu'il déroule et qu'il insère dans l'épigyne

http://gtaraignees.wordpress.com/tag/pedipalpe/

 

 

09.09.2012Canon 119.JPG

09.09.2012Canon 121.JPG

09.09.2012Canon 124.JPG

09.09.2012Canon 125.JPG

09.09.2012Canon 130.JPG

09.09.2012Canon 130a.jpg

09.09.2012Canon 131.JPG

09.09.2012Canon 134.JPG

09.09.2012Canon 138.JPG

09.09.2012Canon 141.JPG

09.09.2012Canon 144.JPG

09.09.2012Canon 145.JPG

09.09.2012Canon 146.JPG

09.09.2012Canon 147.JPG

09.09.2012Canon 148.JPG

09.09.2012Canon 150.JPG

09.09.2012Canon 151.JPG

09.09.2012Canon 153.JPG

09.09.2012Canon 154.JPG

09.09.2012Canon 159.JPG

09.09.2012Canon 160.JPG

09.09.2012Canon 161.JPG

09.09.2012Canon 162.JPG

09.09.2012Canon 163.JPG

09.09.2012Canon 164.JPG

09.09.2012Canon 166.JPG

09.09.2012Canon 167.JPG

09.09.2012Canon 170.JPG

09.09.2012Canon 173.JPG

 

Elles se séparent enfin, le temps de relaxer un peu mes bras crispés puis... c'est reparti !!

 

09.09.2012Canon 177.JPG

09.09.2012Canon 178.JPG

09.09.2012Canon 180.JPG

09.09.2012Canon 182.JPG

09.09.2012Canon 183.JPG

09.09.2012Canon 188.JPG

09.09.2012Canon 190.JPG

09.09.2012Canon 199.JPG

09.09.2012Canon 200.JPG

09.09.2012Canon 202.JPG

 

 

 

J'ai ensuite abandonné... mais eux avaient loin d'avoir fini... je ne savais pas que le mâle Linyphia triangularis avait tant de tentatives pour s'accoupler...!!

Je suis repassé une demi-heure plus tard, le mâle et la femelle étaient de chaque côté de la toile en nappe... pas de prédation donc ! :-)))

Écrire un commentaire