09/09/2012

Araignées de Groenendael... Larinioides

 

J'ai continué ma visite de l'ancien champs de course de Groenendael... les Araneus quadratus ne se retrouvent qu'à un endroit (jusqu'à présent...).

Outre les Araneus diadematus, les Linyphia et les Metellina, qui pullulent, j'ai également trouvé une autre espèce...

Une jolie araignée, de la même famille que l'Epeire diadème et l'Epeire carrée (Araneidae), c'est l'Epeire des roseaux (Larinioides cornutus).

On la trouve habituellement près de l'eau, rivières & étangs mais aussi dans les pâturages et fossés (dixit la Hulotte n° 74). Bon, les étangs de Groenendaels ne sont pas très loin...

Le premier cliché, en contre-jour, nous montre bien la pilosité de son céphalothorax, "le fait d'avoir l'arrière de la zone oculaire glabre, apparaissant donc rouge, penche pour L. cornutus" mentionnait quelqu'un sur LMDI pour un autre sujet.

 

 

07.09.2012Canon 006.JPG

 

 

 

07.09.2012Canon 012.JPG

 

 

 

Autre critère pour la différencier de Larinioides sclopetaruis (Epeire des ponts), c'est le folium, la robe...

"La bordure large et blanche du dessin qui ne donne pas l'impression de relief"

http://dipode-vie.net/Arachnides/Index.html

"Un trait transversal blanc présent au milieu de l'abdomen"

 

 

 

07.09.2012Canon 045.JPG

 

 

Comme je multiplie toujours mes prisent, j'en profite !! :-))

 

 

 

07.09.2012Canon 042.JPG

 

 

Reste enfin un dernier critère pour les différencier, c'est le nombre d'anneaux sur le métatarse des pattes IV

Pour rappel voici la morphologie d'une patte :

Hanche - fémur - patella - tibia - métatarse et pour finir le tarse.

 

"Un seul anneaux distal = L. cornutus"

"Deux anneaux = L. sclopetariius" (LMDI)

 

 

 

07.09.2012Canon 014a.jpg

 

 

"Chaque patte est composée de 7 articles: de la base vers l'apex, on peut observer une hanche ou coxa, un court trochanter, un long fémur, une plus courte patelle, un long tibia, un métatarse et un tarse terminé par 2 ou 3 griffes qui interviennent dans la manipulation de la soie et dans le déplacement sur les réseaux de fils de la toile. Les pattes portent diverses structures étroitement liées au mode de vie particulier de chaque araignée : des organes sensoriels (épines, crins, poils), des structures de stridulation (sons souvent inaudibles pour l'oreille humaine), des peignes pour "carder" la soie, ..." http://www.afblum.be/bioafb/araignee/araignee.htm

 

 

 

07.09.2012Canon 008.JPG

 

 

 

07.09.2012Canon 045a.jpg

 

 

 

Voilà pour Larinioides cornutus...

 

Je ne résiste pas à vous montrer, quelques autres arachnides rencontrées lors de cette balade...

Une jolie Metellina sp.

 

 

 

07.09.2012Canon 001.JPG

 

 

 

07.09.2012Canon 003.JPG

 

 

 Une non moins jolie Linyphia hortensis malheureusement "parsitée"...

 

 

 

07.09.2012Canon 054a.jpg

 

 

 

07.09.2012Canon 052.JPG

 

 

 

Un accouplement, mais je suis arrivé un peu tard, d'Opilions...

 

 

 

07.09.2012Canon 056.JPG

 

 

 

une Metelina sp. aux couleurs automnales...

 

 

 

07.09.2012Canon 058.JPG

 

 

 

Un Philodromus sp. (toujours très difficile à déterminer)

 

 

 

07.09.2012Canon 078.JPG

 

 

 

07.09.2012Canon 078a.jpg

 

 

 

07.09.2012Canon 083.JPG

 

 

 

et enfin, ce qui devrait plaire au garde-forestier (Eric Bartholomees) qui m'avait interpellé pour une liste d'arachnides, la plus représentatives, pour moi, des araignées de la forêt de Soignes, l'élégante Drapetisca socialis... (très présente dans ce blog... voir TAG)

 

 

 

07.09.2012Canon 066.JPG

 

 

 

 

07.09.2012Canon 067.JPG

 

 

 

07.09.2012Canon 070.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrire un commentaire