23/10/2014

Tegenaria parietina - La Tégénaire des murs...

En voilà une que je connais bien... Tegenaria parietina

 

"Dans la moitié nord de la France, vit exclusivement à l'intérieur des habitations. Dans le midi, vit à l'air libre, dans les trous des rochers et des vieux murs"

(Les Araignées - Michel Hubert - 1975) Les livres obsolètes ont du bon !! (et absente du Guide photo des araignées de Bellmann 2014 ??)

 

j'en ai effectivement beaucoup dans mon blog... J'en reparle car outre qu'elles soient magnifiques elles sont aussi les plus redoutées car le mâle, avec ses pattes immenses, génèrent la panique de plus d'un(e) ! (C'est celle qui a  fait récemment la une de plusieurs quotidiens du nord... L'araignée géante de Calais : http://www.sudinfo.be/1089308/article/2014-08-28/voici-le...)

Elle détient, je crois, un record de vitesse dans le Guinness book !

 

Voici un mâle aux pattes immenses... 14 centimètres d'envergure...

 

28-08-2009 021

 

 

J'en reparle aussi car j'ai trouvé hier soir, sur un mur extérieur donnant sur le jardin, une femelle particulièrement sombre, inhabituel de mon point de vue !

 

Tegenaria parietina (10-20mm de corps, sans les pattes)

 

22.10.2014Lumix 065b.jpg

 

 

 

Habituellement, elles ressemblent plutôt à ceci :

 

 

02.03.2014Canon 022.JPG

 

03-11-2009 009

 

 

 

A ne pas confondre avec sa cousine Malthonica ferruginea (9-11mm)

 

 

21-06-2011 056a.jpg

 

 

Mais revenons à ma trouvaille d'hier soir...

 

 

22.10.2014Lumix 051.JPG

 

 

22.10.2014Lumix 053.JPG

 

22.10.2014Lumix 060a.jpg

 

22.10.2014Lumix 054.JPG

 

 

 Une caractéristique, non scientifique, mais que j'utilise à chaque fois avec bonheur, ce sont les six taches sombres réparties autour du céphalothorax (prosoma), trois de chaque côté... mais c'est vrai qu'elles sont parfois discrètes sur des bestioles empoussiérées... Comme celle-ci

 

 

27-08-2009 024

 

Pour la petite histoire, dans le superbe livre de l'aranéologue Christine Rollard, Arachna, chez Belin... que je vous recommande chaudement, j'avais repéré, page 177, une mention de Tegenaria parietina qui, pour moi n'en n'était pas une car ces points étaient absents ! (les pattes n'étaient d'ailleurs pas annelées ce qui est aussi un trait caractéristique !)

Mais revenons à la mienne et à ces fameuses taches sombres...

Les voici, trois de chaque côté !

 

 

22.10.2014Lumix 064.JPG

 

 

22.10.2014Lumix 065.JPG

 

Voici quelques autres exemplaires de mon blog

 

 

02.03.2014Canon 023.JPG

 

30.03.2014Canon 056.JPG

 

J'avais un peu oublié celle-ci, trouvée sur le même mur, l'année dernière, en octobre aussi, et particulièrement sombre aussi !

 

 

09.10.2013Canon 004a.jpg

 

07-02-2012 017.jpg

 

 

 

 

21-12-2011 044.jpg

 

 

30-09-2011 039.jpg

 

10-07-2011 055.jpg

 

 

30-08-2007 044 parietina

 

 

 

Pour la suivante, il faut un œil averti pour la reconnaître...

 

 

22-07-2008 021

 

 

 

 

 

 

 

Voici par comparaison, l'abdomen d'une Eratigena atrica (ex Tegenaria atrica)

 

16.09.2014Lumix 022.JPG

 

 

Vous n'avez plus d'excuse pour ne pas les reconnaître ! :-)) 

23:39 Écrit par Richardunord dans Tegenaria parietina | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour Richard ! (Et oui, me voici de retour ! :-) )

Merci beaucoup pour cette superbe présentation de ta dernière trouvaille ; il y a beaucoup de tégénaires chez mes parents à Toulouse (elles rentrent parfois dans la maison à l'automne, mais c'est vrai que la plupart du temps je les vois dehors, dans un recoin de mur ou du cagibi extérieur) mais je n'en ai pas vu une seule depuis que j'habite à Paris... mais j'ai quand même quelques petites araignées qui squattent mes coins de fenêtre, j'essaierai de leur tirer le portrait ce week-end avant que le froid n'arrive pour de bon !

Bonne journée,
Sophie (Zygena)

Écrit par : Zygena | 24/10/2014

Répondre à ce commentaire

PS : Je peux mentionner ta remarque à Christine Rollard si tu veux, étant donné que je travaille dans le bâtiment à côté de son bureau :D

Écrit par : Zygena | 24/10/2014

Répondre à ce commentaire

Salut Sophie,

Je vais retourner voir ton blog alors... :-)
Pour Christine Rollard, tu peux tu remettre mon bonjour... Je l'avais contacté à l'époque à ce propos et elle m'avait gentiment répondu mais sa réponse est sur un autre ordi !
Bonne journée,
Richard

Écrit par : richardunord | 24/10/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour !

J'ai trouvé l'adresse de ce blog au cours de recherches, infructueuses pour l'instant, sur l'hibernation des tégénaires.
J'ai chez moi une belle tégénaire qui s'est installée dans l'escalier depuis 4 mois et a déjà effectué 2 mues. Avec le froid qui arrive, sa position va devenir inconfortable et j'aurais aimé savoir si elle a la ressource d'hiberner.

Écrit par : clairene | 24/10/2014

Répondre à ce commentaire

Salut clairene,
Pas de soucis pour les tégénaires qui sont programmées pour vivre plusieurs années... On appelle cela des araignées pérennes ! S'il fait trop froid, il est possible qu'elle change d'endroit... je ne connais pas assez leurs mœurs !
Bienvenue en tout cas !
Richard

Écrit par : richardunord | 24/10/2014

Répondre à ce commentaire

Voilà encore une palette d'images bien précises pour des identifications. La grandeur de la bête en première photo est impressionnante et de ce fait je ne suis pas étonné de la peur qu'elle engendre. C'est tout aussi vrai pour leur vitesse de déplacement. Très intéressants les six points sombres sur le céphalothorax.

Écrit par : vadou | 25/10/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire