26/09/2015

La tache apicale rouge des Araniella...

Que peut-on dire de cette fameuse tache apicale rouge des Araniella, des araignée-courge...

 

 

27.06.2014Lumix 006.JPG

 

 

J'ai retrouvé ceci que j'avais écrit pour LDMI en 2008 :

http://www.insecte.org/forum/viewtopic.php?t=39012&st...

 

 



"Lionel DABAT a écrit:
Bonsoir,
Le nombre de points noirs peut varier par exception, et les nombres par espèce se croisent : c'est une indication mais pas un caractère certain.
Une seule espèce a systématiquement un point rouge sur les filières : A. cucurbitina.
A opisthographa présente parfois ce point (encore que l'aspect général est tellement semblable qu'elle a peut-être été confondue).
La première a un scape plus massif que la seconde.



Hum... ça se complique alors... nous voilà avec trois espèces qui présentent cette tache apicale : cucurbitina, opisthographa et alpica...

Tache apicale rouge qui ne signifie pas nécessairement que l'araignée soit adulte (question que j'avais posée à Koen pour savoir si je pouvais me baser sur cette tache rouge pour dire qu'elle est adulte...) :

Koen Van Keer : la tache rouge apicale chez les Araniella commence aussi a apparaitre au stade subadulte (seuls les organes génitaux sont fiables pour savoir si une araignée est adulte). Il vaudrait mieux tenter de distinguer les "gants de boxes" complétement développés. Chez le specimen en annexe, par exemple, les palpes ne sont pas encore complétement développés (ils ne sont pas sombres de couleur et on ne voit pas encore les structures), donc pas adulte. Je sais que c'est plus attractif de s'orienter vers taches rouges bien visibles, mais ce n'est donc pas si simple."
 
Voili, voilou...
 
 
Pour leur métamorphose... c'est ici :

 

 

14:02 Écrit par Richardunord dans Araniella | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire