16/11/2015

De la difficulté à déterminer... Metellina...

 

Argh... Ces Metellina...

Au début de mon intérêt pour les araignées (en 2006), j'aimais bien cette "théorie" (en partie fausse) qui disait que les Metellina mengei étaient printanières tandis que les Metellina segmentata étaient automnales... Que nenni... elles chevauchent toutes deux les saisons !!

Je vous ai présenté ci-dessous, dans le post "Araignées de novembre", une caractéristique, non scientifique, pour essayer de déterminer ces Metellina mâles entre eux (essentiellement mengei de segmentata)... les poils ventraux des tarses et métatarses des pattes I des mâles... J'aurais peut-être dû ajouter des mâles adultes...?

Vous vous doutez donc que j'ai trouvé, hier, un mâle juvénile...

Pour rappel, voici le tarses métatarse de la patte I d'un mâle (adulte !)

 

08.11.2015LumixJardin27.JPG

 

Voici celui d'un jeune mâle immature... (immature car les bulbes des pédipalpes ne sont pas à maturité)

 

 

16.11.2015Lumix3.JPG

 

La théorie voudrait que comme les poils ventraux sont courts, ce serait un mâle Metellina segmentata mais est-ce aussi valable pour les juvéniles... ???

Bon, ben je resterai dans le doute alors !!

 

16.11.2015Lumix5.JPG

 

 

Et pendant ce temps là, les toiles des femelles Metellina sont encore et toujours efficaces ce 15 novembre... Celle-ci fait ses réserves pour les froids qui arrivent... remarquez le moustique prisonnier à l'arrière plan... c'est pour cela que je les aime !!

 

 

16.11.2015Lumix1.JPG

 

Allez, je la double !!!

 

16.11.2015Lumix.JPG

Commentaires

Tu vas loin pour essayer de trouver au plus juste une identité. C'est vraiment passionnant on le sens bien dans tes publications. Ces Metellina donnent en effet du fil à retordre.

Écrit par : vadou | 18/11/2015

Répondre à ce commentaire

une chose est sûre en tous cas, les hommes seront toujours plus velus que les femmes!

Écrit par : joelle | 20/11/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire