13/11/2016

L'araignée goupillon ! Drapetisca socialis

 

 

Dans le forum http://www.chassimages.com/forum/index.php/topic,261416.0... 

il m'est fait remarquer, à juste titre, que les pédipalpes des Drapetisca socialis sont "couverts de crins en rince-bouteille"...

effectivement...

 

 

12.11.2016Lumix.jpg_106a.jpg

 

Elle va donc devenir, pour moi, l'araignée goupillon !! 

 

 

12.11.2016Lumix.jpg_106.jpg

 

 

"Même pas peur" semblons nous nous dire mutuellement... les crocs grands ouverts !!

 

 

12.11.2016Lumix.jpg_15.jpg

 

J'ai donc à nouveau arpenté la drève Hendrickx, dans la forêt de Soignes car il est prévu des travaux, le placement d'une conduite de gaz, rien que ça, ce qui les a obligé de protéger les arbres avec des planches de bois...

 

12.11.2016Lumix.jpg_31.jpg

 

Comme il avait gelé la nuit, j'étais curieux de voir si les araignées étaient toujours de sortie... Comme mon mentor me l'avait dit, "tant qu'il y a des proies elle seront de sortie !"

Effectivement, les proies sont encore là...

 

12.11.2016Lumix.jpg_26.jpg

 

12.11.2016Lumix.jpg_54.jpg

 

Un peu floue...

 

12.11.2016Lumix.jpg_83.jpg

 

Donc, hêtraie oblige, essentiellement des Drapetisca socialis, une araignée très élégante !!

Alors qu'il est très difficile de repérer ces araignées sur le tronc lisse des hêtres, sur chaque arbre recouvert de planches claires, deux ou trois individus sont à l'affût... ça laisse rêveur de penser qu'il en est de même sur tous les hêtres de cette immense forêt !

Celle femelle est en pleine prédation...

 

12.11.2016Lumix.jpg_58.jpg

 

Une autre femelle en fin de repas...

 

12.11.2016Lumix.jpg_18.jpg

 

 

 

Voici quelques mâles...

 

12.11.2016Lumix.jpg_42.jpg

 

12.11.2016Lumix.jpg_17.jpg

 

12.11.2016Lumix.jpg_32.jpg

 

12.11.2016Lumix.jpg_34.jpg

 

12.11.2016Lumix.jpg_121.jpg

 

Un insecte s'en approche dangereusement mais je n'ai pas suivi la scène !

 

12.11.2016Lumix.jpg_122.jpg

 

12.11.2016Lumix.jpg_97.jpg

Celui-ci se nettoie une patte...

 

12.11.2016Lumix.jpg_35.jpg

 

Quelques autres femelles...

 

 

 

 

12.11.2016Lumix.jpg_21.jpg

 

12.11.2016Lumix.jpg_19.jpg

 

Un peu plus rose...

 

12.11.2016Lumix.jpg_51.jpg

 

 

12.11.2016Lumix.jpg_106.jpg

 

12.11.2016Lumix.jpg_94.jpg

 

12.11.2016Lumix.jpg_7.jpg

 

 

 

12.11.2016Lumix.jpg_78.jpg

 

12.11.2016Lumix.jpg_61.jpg

 

 

12.11.2016Lumix.jpg_41.jpg

 

Voilà, vous n'avez plus d'excuse pour ne pas les reconnaître !!

"N'y avait-il vraiment rien d'autres sur ces planches" me demanderez vous ?

Je n'ai pas regardé toutes les planches mais deux Opilions se sont montrés !

Un Opilio canestrinii de belle taille, dont les traits blancs surlignés de noir de l'abdomen le rendent assez reconnaissable...

Complètement inoffensif, ils n'ont pas de venin !!

 

12.11.2016Lumix.jpg_73.jpg

 

12.11.2016Lumix.jpg_66.jpg

 

Ocularium assez petit, clair et entouré de quelques épines...

 

12.11.2016Lumix.jpg_70.jpg

 

12.11.2016Lumix.jpg_71.jpg

 

Pour d'autres vues et explication sur cet Opilion, voir http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2015/08/03/op...

 

L'Opilion suivant rencontré est très caractéristique... Dicranopalpus ramosus !

Emmanuel Delfosse est "ze" spécialiste des Opilions... Il "sévit" dans plusieurs forums et nous corrige à bon escent !!

 

"Il s'agit d'une espèce fortement anthropophile, pariéticole et opportuniste (peu de contraintes pour son bien être et avec un fort pourcentage d'adaptabilité). Elle est considérée comme envahissante en Europe (elle proviendrait d'Afrique du Nord) et gagnerait peu à peu du territoire. Je la trouve d'ailleurs plus courante qu'avant. Elle est présente presque toute l'année, même en hiver (quand il fait plus doux, vous pouvez parfois observer des individus). Vous la trouverez régulièrement sur les pierres, les murs en pleine ville. Elle est bien moins visible dans les autres lieux (un peu comme les autres opilions). Nous trouverons également cette espèce dans les buissons. Elle semble préférer les milieux ouverts. Personnellement, je n'en ai jamais observé dans les forêts (??). Ce n'est pas non plus une espèce d'altitude (elle évite les zones montagneuses). Elle semble s'adapter à divers types de biotope, qu'ils soient humides (pas trop) ou secs (pas trop non plus). Présente un peu partout en France, elle semble absente du Massif Central et du sud est de la France). Nous pouvons l'observer sur la bordure des Pyrénées où elle "côtoie" d'autres espèces comme D. pyrenaeus et D. caudatus.

Emmanuel"

Personnellement, et contrairement à lui, j'en découvre régulièrement en forêt !

 

12.11.2016Lumix.jpg_74.jpg

 

il lui manque une patte qui, contrairement aux araignées, ne repoussera pas aux prochaines mues !

 

12.11.2016Lumix.jpg_76.jpg

 

Pour connaître le sexe, faut se focaliser sur les pédipalpes...

Remarquez la finesse de ses pédipalpes, des apophyses des pédipalpes (petites pattes à l'avant)

 

12.11.2016Lumix.jpg_77.jpg

 

Pour la femelle, les apophyses des pédipalpes (petites pattes à l'avant) sont aussi grosses que les tibias de ces mêmes apophyses (voire même un peu plus).

 

 

13.11.2015LumixDicranopalpus.JPG

 

Voilà pour ma balade de ce 12 novembre !!

 

 

Écrire un commentaire