07/10/2016

Grain de café huileux... accouplement ? Steatoda bipunctata

 

Dans un interstice d'une porte métallique (?), côté jardin, mon regard fut attiré, un soir, par le manège de deux petites araignées, pas bien grosses, tout au plus 5mm de corps (sans pattes)... autour d'une toile. J'ai de suite reconnu deux Steatoda (Theridiidae) mais j'ai un peu douté pour l'espèce !

Pas loin de là, dans mes bûches (Voir Bûches dans Catégories), j'ai déjà rencontré trois espèces, des S. triangulosa, S. grossa et S. bipunctata...

S. grossa est plus grosse, pattes unicolores et céphalothorax brun clair, S. triangulosa, de même taille que bipunctata mais présente toujours des dessins visibles sur l'abdomen, pour Steatoda bipunctata, elle est qualifiée de "grain de café huileux"... c'est tout à fait cela ! Céphalothorax brun roux à brun noir, l'abdomen brun sombre avec un croissant blanc à l'avant, comme beaucoup de Steatoda,  et souvent deux lignes transversales, longitudinales claires sur l'abdomen mais pas toujours... et c'est le cas des miennes... les pattes annelées sont aussi une caractéristique de bipunctata !!

 

La femelle

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_24.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_11.jpg

 

 

 

Le mâle adulte, typique aussi avec ce céphalothorax noir granulé et ses énormes pédipalpes...

 

04.10.2016Lumix.jpg_3.jpg

 

 

 

08.10.2016Lumix.jpg_7.jpg

 

On dirait un boxeur en position de garde...

 

 

07.10.2016Lumix.jpg_4.jpg

 

Pour reconnaître une S. bipunctata qui n'aurait pas (encore ?) sa ligne claire sur l'abdomen, les stries foncées au bout de l'abdomen, au-dessus des filières, est aussi une caractéristique de cette espèce... mais faut-il encore les voir !!

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_5.jpg

 

 

 

 

En approche amoureuse, j'ai un peu mitraillé... pas toujours net car parfois sous la toile, ce n'était pas évident...

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_15.jpg

 

03.10.2016Lumix.jpg_2.jpg

 

Touche touche !

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_16.jpg

 

C'était toujours le femelle qui était en marche avant, le mâle reculant à qui mieux mieux !

 

03.10.2016Lumix.jpg_28.jpg

 

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_41a.jpg

 

Chélicères en apparences...

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_41b.jpg

 

Un faux mouvement, j'ai dû toucher la toile et c'est le mâle, grand courageux, qui prend la poudre d'escampette !!

 

03.10.2016Lumix.jpg_43.jpg

 

 

 

Le lendemain, à la tombée de la nuit, ils ont changé de position, c'est le mâle qui "chasse"... chélicères ouvertes aussi !

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_14.jpg

 

04.10.2016Lumix.jpg_14a.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_15.jpg

 

On remarque quand même légèrement la bande claire de l'abdomen...

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_16.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_17.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_19.jpg

 

 

04.10.2016Lumix.jpg_20.jpg

 

 

07.10.2016Lumix.jpg_16.jpg

 

07.10.2016Lumix.jpg.jpg

 

 

07.10.2016Lumix.jpg_17.jpg

 

 

 

A quelques centimètres plus haut, c'est un mâle Philodromus dispar qui regardait la scène... il est resté là quelques jours...

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_30.jpg

 

04.10.2016Lumix.jpg_8.jpg

 

Trois jours plus tard, il est toujours là...

 

 

08.10.2016Lumix.jpg_6.jpg

 

Belle vulgarisation (en anglais) ici : http://www.nhm.ac.uk/natureplus/community/identification/... 

 

Quelques vues dans le jardin...

 

 

03.10.2016Lumix.jpg.jpg

 

03.10.2016Lumix.jpg_12.jpg

 

 

03.10.2016Lumix.jpg_8.jpg

 

 

 Ce 8 octobre en soirée, rien de nouveau... si ce n'est un mâle Tégénaire (Eratigena atrica) en balade sur un mur extérieur et à la recherche de phéromones...

 

 

08.10.2016Lumix.jpg_3.jpg