17/09/2013

Les Araignées... des êtres peu évolués ?

Juste pour vous faire bénéficier d'une recherche que j'ai faite pour répondre à un Internaute qui m'interrogeait sur la catalepsies/thanarose (un état ou l'animal feint la mort, notamment quand on l'embête) et qui s'étonnait :

"J'avais déjà vu chez d'autres animaux. Chèvre par exemple (assez spéctaculaire ) Je ne pensais pas qu'une bestiole peu "évoluée" puisse avoir ce comportement aussi"

Vous vous doutez que mon sang n'a fait qu'un tour... :-)))

Louis Berland - sous-Directeur du Laboratoire d'Entomologie au Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris (ndlr : en 1932 certes mais cela n'a certainement pas changé depuis lors... au contraire !) écrivait, dans son Encyclopédie Entomologique sur les araignées, en parlant des manoeuvres pré-nuptiales des araignées :
 

Citation :

...Pour extrêmement curieux que soit le remplissage des bulbes, il n'est pas le seul acte digne d'intérêt de l'union des sexes chez les Araignées. Tandis que chez la plupart des animaux, et pas seulement les inférieurs, la possession est brutale et ne s'accompagne d'aucun accessoire, ici y préludent toute une série de manoeuvres remarquables, et qui placent les Araignées à un haut degré dans l'échelle psychique des êtres...



Toujours bon à lire hein !!

15:21 Écrit par Richardunord dans Evolution | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/05/2011

ça pique & ça mord... :-))

 Jolie Pisaure admirable (Pisaura mirabilis) sur une ortie !

 

07.10.2012Canon 161a.jpg

 

 

idem pour une Larinioides  sp.

 

 

29.07.2012Canon 095.JPG

 

 

 

 

 

J'aime l'araignée et j'aime l'ortie,
Parce qu'on les hait ;
Et que rien n'exauce et que tout châtie
Leur morne souhait ;

Parce qu'elles sont maudites, chétives,
Noirs êtres rampants ;
Parce qu'elles sont les tristes captives
De leur guet-apens ;

Parce qu'elles sont prises dans leur oeuvre ;
Ô sort ! fatals noeuds !
Parce que l'ortie est une couleuvre,
L'araignée un gueux;

Parce qu'elles ont l'ombre des abîmes,
Parce qu'on les fuit,
Parce qu'elles sont toutes deux victimes
De la sombre nuit...

Passants, faites grâce à la plante obscure,
Au pauvre animal.
Plaignez la laideur, plaignez la piqûre,
Oh ! plaignez le mal !

Il n'est rien qui n'ait sa mélancolie ;
Tout veut un baiser.
Dans leur fauve horreur, pour peu qu'on oublie
De les écraser,

Pour peu qu'on leur jette un oeil moins superbe,
Tout bas, loin du jour,
La vilaine bête et la mauvaise herbe
Murmurent : Amour !



Victor HUGO

 

 

 

 

(et merci au blog http://bonheurdelire.over-blog.com/ de me l'avoir fait connaître...)

 

Autre aspect :

 

Louis Berland - sous-Directeur du Laboratoire d'Entomologie au Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris (ndlr : en 1932 certes mais cela n'a certainement pas changé depuis lors... au contraire !) écrivait, dans son Encyclopédie Entomologique sur les araignées, en parlant des manoeuvres pré-nuptiales des araignées : 
 

 

Citation :

...Pour extrêmement curieux que soit le remplissage des bulbes, il n'est pas le seul acte digne d'intérêt de l'union des sexes chez les Araignées. Tandis que chez la plupart des animaux, et pas seulement les inférieurs, la possession est brutale et ne s'accompagne d'aucun accessoire, ici y préludent toute une série de manoeuvres remarquables, [b]et qui placent les Araignées à un haut degré dans l'échelle psychique des êtres...

 

 FEMMES ARAIGNEES

Araignée du matin, câlin.
Une fille éparpillée là
dans la soie des charmes
déchire sa toile
et fait à la fleur de l’étoile
qui a pris son rêve
sentir sa chair parfumée.

Araignée du midi, désir.
Belle mygale égarée
dans la forêt du jour.
Malédiction des signes
qui plongent dans l’air
un réseau débridé de lignes
dessinant un arc-en-ciel.

Araignée de quatre heures, pleurs
entre les platanes verts.
Taches de thé blanches.
La femme répudiée
porte au creux du ventre
la croix blême irradiée
de l’Epeire diadème.

Araignée du soir, ombrage.
Volets fermés pâles.
Rideaux ouverts noirs
sur le désert de l’amour.
La tégénaire sort pour voir
où va l’eau des songes
avec la veuve Noire.

La femme à ma porte
n’a rien d’autre sur elle
qu’une tarentule
comme un caresse mortelle.
La vie est mal araignée
avec ses filles distendues
aux quatre coins de la Terre.

Tiré de http://www.critiqueslibres.com/i.php/forum/sujet/3860?don...

 

Celles et ceux qu en veulent encore : http://calberte.pagesperso-orange.fr/PCAraignade.htm




Voici pour l'illustrer...

 

 Ci-dessus, une jeune Epeire diadème sur une ortie !!

 

Ci-dessous, j'aurais aussi pu l'appeler "araignée aux orties" car j'ai trouvé ce beau mâle typé sur une feuille d'ortie, dans le bois des bruyères à Waterloo et je ne l'ai pas encore déterminé !

De petite taille, 4/5mm...

Koen Van Keer, que j'ai appelé à la rescourse me précise :

" il s'agit probablement de Theridion pictum mais pas sûr à 100%"

Merci Koen !

 

 

 

23-05-2011 020.jpg

 

 

23-05-2011 028.jpg

 

 

 

23-05-2011 034.jpg

 

 

 

23-05-2011 037.jpg

 

 

23-05-2011 040.jpg

 

 

 

23-05-2011 049.jpg

 

 

 

23-05-2011 057.jpg

 

 

23-05-2011 059.jpg

 

23-05-2011 066.jpg

 

 

 

entrer des mots clefs

 

 

entrer des mots clefs

 

 

entrer des mots clefs

 

 

Grosse araignée noire, tarentule ou petite chance,
Il existe tellement de races donc nous n’avons pas connaissance,
Mais vous avez toutes un point en commun,
Vous faites peur à plus d’un…

Vos pattes formant une symétrie, vos yeux noirs luisants au soleil, vos mandibules menaçantes,
Vous attendez patiemment qu’une proie vienne se faire piéger dans votre prison si collante !!
Seigneur, que cela est effrayant…
Pourtant, c’est ainsi que vous vivez, vos créations volant au gré du vent…

Nul ne peut douter de la beauté de vos toiles… Quel travail !!
Le matin, j’aime voir ces merveilles décorée de rosée sur mon portail…
Malgré tout, votre apparence dérange, effraie, mais est-ce une raison pour vous tuer ?!
Les humains disent que vous êtes utiles mais ils vous assassinent, vous, petites araignées…

Avez-vous choisis d’avoir huit pattes qui entourent vos petits corps ??
Qui sont-ils pour avoir, sur vous, le droit de vie ou de mort ??
Après tout, vous avez autant le droit de vivre que nous alors petites Arachnés,
MOI, j’apprends à vous aimer… 

Tiré de : http://www.jepoeme.com/forum/ode/Ode_a_l_araignee/357795/...