30/07/2017

Araignées des jardineries...

J'aime parfois me balader dans les serres d'une jardinerie pour y repérer les arachnides "exotiques"...

Pas besoin d'aller dans le sud pour admirer de belles Araignées de Pluche !

Surtout répandues dans le bassin méditerranéen, c'est la cousine de notre Pholque nordique (Pholcus) ! Holocnemus pluchei est sont nom scientifique !

Avec flash... Un joli mâle, je crois !

 

29.07.2017Lumix.jpg_2.jpg

Sans flash

 

29.07.2017Lumix.jpg_3.jpg

"Ses pattes noires annelées de blanc sont caractéristiques ainsi qu'un dense réseau contrasté de dessins sombres" (Guide Photo des Araignées et Arachnides d'Europe de Heiko Bellmann chez Delachaux)

 

29.07.2017Lumix.jpg_8.jpg

Le fascicule de la Hulotte, n°55, parle longuement de ces deux genres !

"Détail capital : Holocnemus a le dessous du ventre sombre, presque noir. Pholcus a le ventre clair !"

 

Les suivantes, que j'ai beaucoup rencontrées à l'île de Ré, sont des juvéniles, cloîtrées dans leur repaire... j'en ai délogée deux pour les photos !

Steatoda nobilis qui, lorsqu'elles sont adultes, il ne vaut mieux pas manipuler à main nue !

 

29.07.2017Lumix.jpg_12.jpg

 

Pas bien grandes...

 

29.07.2017Lumix.jpg_16.jpg

 

Une autre...

 

29.07.2017Lumix.jpg_19.jpg

 

Les suivantes n'ont rien "d'exotiques" pour la Belgique... Nos communes araignées-sauteuses (Salticidae), dite encore araignée arlequin, Salticus scenicus...

 

29.07.2017Lumix.jpg_11.jpg

 

29.07.2017Lumix.jpg_23.jpg

 

Les "scopulas" dont sont armés le bout de ses huit pattes, un genre de brosse composées de milliers de poils, leur permettent, grâce à l'électricité statique générée, de grimper sur les surfaces les plus lisses, comme ici un vitre, où elle a attrapé une mouche...

 

29.07.2017Lumix.jpg_33.jpg

 

Intrigué par une petite araignée noire sur toile, elle a aussi eu droit à ses clichés...

 

29.07.2017Lumix.jpg_26.jpg

La nocturne Nuctenea umbratica dit encore Epeire des fissures en langage vernaculaire, commune et typique avec sont abdomen plat !

 

29.07.2017Lumix.jpg_30.jpg

 

Et voila pour ma balade "exotique" !!

10/05/2017

Rencontres forestières...

 

En forêt de Soignes... J'ai surtout croisé des Opilions... Mais d'abord les araignées !

Voici un petit mâle Ballus chalybeius, le même que dans mon jardin !!

 

07.05.2017Lumix.jpg_98.jpg

Bien qu'en Belgique nous n'ayons que l'espèce Ballus chalybeius, il existe aussi, ailleurs, la Ballus rufipes...

Pour les distinguer, ça se joue au niveau des pattes arrières (IV).

challybeius n'a que des anneaux noirs !

rufipes : ces pattes sont parcourues par un long fil noir (Simon)

 

 

07.05.2017Lumix.jpg_94.jpg

 

 

07.05.2017Lumix.jpg_96.jpg

J'adore cette bouille !

 

11.05.2017Lumix.jpg_32.jpg

 

11.05.2017Lumix.jpg_34.jpg

 

11.05.2017Lumix.jpg_33.jpg

 

Alors je l'ai vu "rebobiner" du fil mais je ne sais pas si cette pelote lui appartient !

 

 

11.05.2017Lumix.jpg_40.jpg

 

Quelle bestiole fascinante qui vous suit du regard...

mâle Ballus chalybeius

 

11.05.2017Lumix.jpg_41.jpg

 

11.05.2017Lumix.jpg_42.jpg

 

On a souvent le nez en l'air en forêt pour admirer ces hêtres magnifiques...

Plus rarement je regarde au sol et la chance m'a permit de croiser cette superbe araignée-loup, une Pardosa sp.

 

11.05.2017Lumix.jpg_45.jpg

 

Un fasciés typique !

 

11.05.2017Lumix.jpg_46.jpg

 

11.05.2017Lumix.jpg_47.jpg

 

Des racines superbes...

 

11.05.2017Lumix.jpg_26.jpg

 

L'araignée suivante est un mâle Metellina... qui, si on suit la théorie du guide des araignées de France et d'Europe de M.J.Robert, est un mâle Metellina mengei printanier au vue des longues soies ventrales des métatarses I et II...

 

11.05.2017Lumix.jpg_51.jpg

 

11.05.2017Lumix.jpg_55.jpg

 

11.05.2017Lumix.jpg_55a.jpg

 

Sur les arbres tronçonnés, la vie continue !!

 

 

11.05.2017Lumix.jpg_64.jpg

 

Rncontre furtive aussi avec celle qu'on appelle araignée-citroën, à cause des chevons de son abdomen... Anyphaena accentuata !  

 

Ici un mâle...

 

11.05.2017Lumix.jpg_70.jpg

 

11.05.2017Lumix.jpg_72.jpg

 

 

 

 

 

Pou suivre une araignée courge ou Epeire concombre, une Araniella sp.

 

 

07.05.2017Lumix.jpg_21.jpg

 

 

Toute petite aussi un mâle Nigma flavescens sous sa toile refuge...

 

 

07.05.2017Lumix.jpg_27.jpg

 

et une Achaearanea lunata, devenue Parasteatoda (P. magnifique en langage vernaculaire), en plein repas... 2,5 à 3mm !

 

11.05.2017Lumix.jpg_91.jpg

 

et ce ne sont pas les proies qui manquent !

 

 

11.05.2017Lumix.jpg_93.jpg

 

 

 

Pour suivre les Opilions... une arachnide sans venin !!

Essentiellement des Rilaena triangularis...

 

 

07.05.2017Lumix.jpg_52.jpgµ

 

 

07.05.2017Lumix.jpg_33.jpg

 

07.05.2017Lumix.jpg_34.jpg

 

07.05.2017Lumix.jpg_35.jpg

 

07.05.2017Lumix.jpg_36.jpg

 

07.05.2017Lumix.jpg_37.jpg

 

 

 

07.05.2017Lumix.jpg_38.jpg

 

 

07.05.2017Lumix.jpg_52.jpg

 

La photo suivante est particulière... regardez à gauche... il est tenu par une patte !!

 

07.05.2017Lumix.jpg_57.jpg

 

Effectivement, un autre Opilion le tient... étonnant, non ?

 

 

07.05.2017Lumix.jpg_57a.jpg

 

Un possessif ?

 

07.05.2017Lumix.jpg_58.jpg

 

 

 

07.05.2017Lumix.jpg_61.jpg

 

07.05.2017Lumix.jpg_60.jpg 

 

 

07.05.2017Lumix.jpg_63.jpg

 

07.05.2017Lumix.jpg_66.jpg

 

 

07.05.2017Lumix.jpg_65.jpg

 

L'autotomie... "Une faculté, pour se libérer, de se séparer d'une patte... Cette rupture ne se produit pas au hasard mais soit à l'articulation hanche-trochanter, doit (pour les araignées) à l'articulation patella-tibia. Dans les deux cas, la perte d'hémolymphe est insignifiante et l'hémostase est rapide alors qu'une blessure en un autre endroit cause une hémorragie souvent mortelle. Un membre perdu peut se régénérer tant que l'araignée n'a pas effectué sa dernière mue... mais malheureusement pas chez les Opilions ! (Les Araignées - Michel Hubert)"

 

07.05.2017Lumix.jpg_71.jpg

 

07.05.2017Lumix.jpg_72.jpg

 

07.05.2017Lumix.jpg_78.jpg

 

07.05.2017Lumix.jpg_80.jpg

 

07.05.2017Lumix.jpg_83.jpg

 

 

07.05.2017Lumix.jpg_84a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

03/04/2017

L'araignée de Pluche - Holocnemus pluchei

 

J'aime me balader dans une jardinerie de ma région... J'y rencontre parfois des araignées exotiques :

http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2013/09/11/le...

Aujourd'hui, pas vu grand chose mais j'étais un peu distret...

C'est une araignée de Pluche - Holocnemus pluchei qui m'a présenté son verso avant de disparaître... C'est une araignée du sud !!

La Hulotte n°55 nous la présente bien...

 

 

03.04.2017Lumix.jpg_5.jpg

 

Voici "ma" vue ventrale...

 

 

03.04.2017Lumix.jpg_4.jpg

 

Voilà pour aujourd'hui...

11/09/2013

Les "exotiques" des jardineries ... Araignées

 

 Pour les puristes, il est de notoriété publique que certaines araignées, telles les Uloboridae (araignées sans venin) et plus précisément les Uloborus plumipes, se retrouvent souvent chez les fleuristes et autres serres et jardineries...

Lire l'excellent article de Spidermanneke ici :

http://gtaraignees.wordpress.com/2013/02/26/araignee-du-m...

Dans mon blog, j'ai aussi quelques autres Uloborus :

http://gtaraignees.wordpress.com/2013/02/26/araignee-du-m...

Bref, j'ai donc visité une grande jardinerie près de Wavre, à Louvain-la-neuve, à savoir "Oh Green" (ex Goldies), pour essayer d'en repérer les arachnides dites "exotiques" car ne se retrouvant pas en milieu naturel chez nous !

Et j'ai été servi... Pour les Uloborus plumipes, pas de surprise, il y en avait des centaines, de toute taille... un peu partout, sur les vitres et sur les plantes ! Certaines étaient fort petites et nécessitaient un regard aiguisé !

Leur toile, dite cribellate, est assez caractéristique... un genre de toile cotonneuse qui fonctionne comme le velcro... très efficace... On remarque souvent un genre de "stabilimentum"... comme ici

 

"Uloborus walckenaerius et U. plumipes construisent une toile circulaire mais presque horizontale et entrecoupée parfois d’un stabilimentum…"

 

 

30.08.2013Canon 019.JPG

 

 

28.08.2013Canon 066.JPG

 

Leur cocon est aussi assez caractéristique...

 

 

 

30.08.2013Canon 022.JPG

 

 

 

 

 

 

30.08.2013Canon 050.JPG

 

 

30.08.2013Canon 134.JPG

 

 

Voici une vue ventrale d'U. plumipes... On remarque les petits plumeaux de poils (ici discrets) sur les pattes avants...

 

 

 

 

 

30.08.2013Canon 100.JPG

 

 

Sur celle ci-dessous, on remarque bien les deux bosses, les deux proéminences, en haut de l'abdomen...

 

 

30.08.2013Canon 127.JPG

 

 

28.08.2013Canon 015a.jpg

 

 

28.08.2013Canon 020.JPG

 

 

28.08.2013Canon 020a.jpg

 

 

Une vue ventrale où l'on voit bien les plumeaux, au bout des pattes...

 

 

28.08.2013Canon 042.JPG

 

 

28.08.2013Canon 042a.jpg

 

 

12.09.2013Canon 025.JPG

 

 

12.09.2013Canon 027.JPG

 

La série suivante nous montre un Uloborus en plein repas, ce qui ne l'empêche pas d'intercepter une mouche au passage !!

 

 

12.09.2013Canon 029.JPG

12.09.2013Canon 030.JPG

12.09.2013Canon 032.JPG

12.09.2013Canon 033.JPG

 

Un autre en plein repas !

 

12.09.2013Canon 034.JPG

 

Elles sont partout, minuscule... ici entre deux pots, juste au niveau du rebord...

 

12.09.2013Canon 039.JPG

 

Mais ce sont des bestioles sans danger puisque sans venin et bien utiles !!

 

12.09.2013Canon 040.JPG

 

En voici un dernier en train d'emballer une proie !!

 

 

12.09.2013Canon 052.JPG

 

 

 

 Voilà pour les Uloborus plumipes... !

 

Mais j'ai aussi eu la bonne surprise de trouver d'autres arachnides "exotiques"... A commencer par la cousine méridionale de notre très commun Pholque (Pholcus phalangioides), l'Holocnemus pluchei, l'araignée de Pluche, du nom de son découvreur, Noël-Antoine Pluche 1750 !

Le fascicule n° 55 de la Hulotte nous les présente bien en 41 pages, Pholcus et Holocnemus...

"Holocnemus est un mot latin qui veut dire : "tout en pattes", ce qui n'est pas mal vu car, aussi incroyable que cela puisse paraître, la bête en question possède des guibolles encore plus longues que celles de Pholcus" (La Hulotte)

Pour un oeil averti, Holocnemus est distinguable de Pholcus par sa robe, beaucoup plus dessinée...

 

 

 

12.09.2013Canon 098.JPG

 

 

 

28.08.2013Canon 059.JPG

 

 

30.08.2013Canon 030.JPG

 

 

La disposition oculaire des Pholcidae est aussi particulière, ici Holocnemus

 

 

30.08.2013Canon 034.JPG

 

 

Contrairement aux Pholcus, les Holocnemus n'ont pas peur de la lumière et construisent volontiers leur toile contre une fenêtre, comme ici, sur les vitre de cette serre !

 

 

30.08.2013Canon 042.JPG

 

 

30.08.2013Canon 110.JPG

 

30.08.2013Canon 039.JPG

 

 

30.08.2013Canon 156.JPG

 

 

Le fascicule 55 de la Hulotte nous avise 6 différences entre ces deux araignées...

 

1) Holocnemus a le dessous du ventre sombre, presque noir. Pholcus à le ventre clair...

Vue ventrale d'Holocnemus 

 

 

30.08.2013Canon 048.JPG

 

 

J'ai eu très difficile de retrouver des vues ventrales de Pholcus dans ma banque d'images... les voici enfin...

 

 

31-07-2008 020
 
 
Pholcus, à droite, en pleine prédation d'un Opilion ! Alors je vous dit pas... avec la longueur des pattes de ces deux bestioles, on pourrait presque tricoter !
 
 
22-12-2006 052

 

 

La suivante n'est pas non plus présente à l'état naturel chez nous, en Belgique... C'est donc bien une exotique pour nous. La Steatoda nobilis... dite aussi "Veuve noble" en language vernaculaire, populaire !

J'ai déjà trouvé cette araignée en France, à l'île de Ré (voir catégories). J'en ai pas trouvé beaucoup dans cette jardinerie, mais quelques couple quand même, ça suffit !

 

Femelle Steatoda nobilis

 

30.08.2013Canon 054.JPG

 

 

30.08.2013Canon 056.JPG

 

Le mâle... plus impressionnant !!

 

 

30.08.2013Canon 148.JPG

 

 

7mm de corps...

 

 

30.08.2013Canon 146.JPG

 

 

C'est une araignée que je manipulerais pas à main nue...

Voici une belle vulgarisation du Guide des Araignées de France et d'Europe de Michael J. Roberts (édition delachaux et niestlé) que je conseille à tout le monde :

 

 

12.09.2013Canon 002.JPG

 

Je viens de retourner dans cette jardinerie... plus de trace de ces Steatoda nolbilis... nettoyage ?

 

 

J'ai pu aussi admirer quelques Theridiidae avec leurs cocons et naissances... enfin, sortie de cocon... 

On n'est plus dans les araignées "exotiques" là, quoiqu'il faudrait les attraper et les passer sous une loupe binoculaire pour en avoir une certitude... mais c'est quelque chose que je ne fais pas...

J'avoue ne pas savoir très bien de quelle espèce il s'agit, j'attends que Koen Van Keer (ARABEL) me donne son avis !

 

 

"Bonjour Richard, je crois que les premières Theridiidae sont aussi des Achaearanea s.l. Une espèce qu'est souvent trouvé dans des serres, est Cryptachaea blattea (anciennement Achaearanea acoreensis), mais bon, sans étude des organes génitaux, on ne peut que deviner... Koen"

 

 

30.08.2013Canon 075.JPG

 

 

30.08.2013Canon 076.JPG

 

 

30.08.2013Canon 077.JPG

 

 

30.08.2013Canon 079.JPG

 

 

30.08.2013Canon 080.JPG

 

 

 

 

 

12.09.2013Canon 095.JPG

 

 

 

30.08.2013Canon 086.JPG

 

 

30.08.2013Canon 092a.jpg

 

 

30.08.2013Canon 093.JPG

 

 

Pour les suivantes, toujours chez Theridiidae, je crois reconnaître des Parasteatoda (anciennement Achaearanea), typique avec leur abdomen plud épais que long en vue latérale !

 

 

30.08.2013Canon 101.JPG

 

 

 

30.08.2013Canon 102.JPG

 

 

30.08.2013Canon 103.JPG

 

 

30.08.2013Canon 105.JPG

 

 

30.08.2013Canon 106.JPG

 

 

30.08.2013Canon 107.JPG

 

 

et à un autre endroit... un autre espèce ?

Peut-être aussi cette fameuse Cryptachaea blattea (anciennementAchaearanea acoreensis)

 dont nous parle Koen Van Keer

 

 

30.08.2013Canon 120.JPG

 

 

30.08.2013Canon 124.JPG

 

 

30.08.2013Canon 126.JPG

 

 

Je suis retourné cette semaine au même endroit...

 

12.09.2013Canon 061.JPG

 

 

Voilà pourquoi on les aime !!

 

12.09.2013Canon 059.JPG

 

12.09.2013Canon 083.JPG

 

12.09.2013Canon 085.JPG

12.09.2013Canon 087.JPG

12.09.2013Canon 089.JPG

12.09.2013Canon 092.JPG

 

12.09.2013Canon 095.JPG

 

 

12.09.2013Canon 101.JPG

 

12.09.2013Canon 105.JPG

 

 

Je continuerai plus tard avec des araignées plus courantes et un groupe d'Opilions, toujours dans cette jardinerie...