Comme je vous l'ai déjà souvent rabâché ici, non, nous n'intéressons pas les araignées car elles ne se nourissent pas de sang, la plupart des morsures attribuées aux araignées sont en réalité souvent des piqûres d'insectes etc... !

Voici une traduction parue sur Atlantico mais je vous conseille de lire l'original en anglais ici :
http://www.businessinsider.com/spide...ent=emailshare

Voici la traduction d'Alantico :

"Chris Buddle, un arachnologue de l'université McGill à Montréal, affirme en effet que les piqûres d'araignées sont beaucoup moins fréquentes que ce que l'on croit.

Est-ce la fin d'un mythe ? Les préjugés sont-ils en train de tomber ? Les araignées ne piqueraient en réalité pratiquement jamais ! C'est en tout cas la théorie défendu par Chris Buddle, un arachnologue de l'université McGill de Montréal. En effet, les scientifiques affirment que ce que l'on prend pour des morsures d'araignées sont plus généralement des piqûres d'autres insectes, comme les puces, des réactions de la peau à des produits chimiques ou encore des infections. Ses recherches ont été récemment publiées dans le revue LiveScience et reprises par Business Insider.

"Je suis en contact avec des araignées depuis près de 20 ans, et je n'ai jamais été mordu", affirme Chris Buddle dans cette revue. "Il faut réellement le vouloir pour arriver à se faire mordre par une araignée, parce qu'elles ne le veulent pas (…) Elles sont totalement inoffensives" poursuit le scientifique (ndlr : Hum... il ne me semble pas avoir lu cela en anglais, il écrit plutôt qu'elles ne sont pas "offensives" donc qu'elles ne cherchent pas à attaquer, seulement à se défendre !!). Il estime en effet que les araignées ont tendance à fuir le contact avec les humains et n'ont donc aucune raison de mordre.

Mais lorsque c'est le cas, c'est parce que les araignées sont surprises. Et Chris Buddle de certifier que de toute manière, la plupart des araignées n'ont pas la capacité physique de mordre la peau humaine : leurs crocs ne sont pas assez développés (ndlr : ou les muscles trop faibles...). Cette thèse est aussi avancée par Rick Vette, un arachnologue à la retraite. Il indique avoir mené une recherche en ce sens. Et celle-ci a montré que sur 182 patients soignés dans un hôpital de Californie du Sud pour cause de morsure d'araignée, seulement 3,8% des cas étaient réels. Et 85,7% des patients avaient en réalité une infection."

Je vous conseille de lire l'original en anglais où il y a encore d'autres considérations...

Joli développement aussi ici : http://www.lenaturaliste.net/forum/viewtopic.php?f=142&am...

 

 

Comme j'étais intrigué par leur capacité de déterminer l'espèce de l'araignée à l'origine des morsures, ici la veuve noire... Dans les petites araignées, j'ai déjà personnellement du mal à différencier les "fausses veuves noires", les Steatoda !

J'ai donc pris ma plume... euh ma souris... et ai contacté les auteurs :

"I'm not sure about the process by which someone reports to the Am. Assoc. Poison Control centres - i.e, if they require a verifiable spider then I would guess the # of cases would be much less than 2720. However, and that being said, widow spiders are 'relatively' easy to identify (ndlr bof ! bof !), so perhaps quite a number of those cases could be linked to a widow spider. But, I suspect the actual species (i.e, which one of the five?) is not always known.

Anyway, I realize I am not being particularly helpful, but it's because I just don't know the process by which a spider bite is labelled as such.

Regards,
Chris Buddle"



J'ai ensuite posé la question à ce centre anti-poison :

"You present an interesting question. All these poison center studies rely on reports of the victims, family, or medical providers. Occasionally, patients will bring the spider with them, but in a majority of cases, it is just their report and then the description of symptoms that are consistent with the classic toxidrome.

Sincerely:

Mike
Michael J. Matteucci"



Rien n'est donc moins sûr :-)))  !!!