03/11/2013

Les piqures de nuit...

Belle vulgarisation ici :

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_3620_araign...

et voici ma réaction :

 

Mais que voilà un fil intéressant... Merci Christophe ! Je réagirais presque à chaque témoignage mais beaucoup de réponses, pleines de bon sens ont déjà été données ! Commençons par la fin... non, Pitre de la Chesnaie, les araignées ne se nourrissent pas de sang... nous ne les intéressons pas... toutefois, comme plusieurs témoignages le disent, il se peut qu'une araignée morde si elle reste coincée quelque part... mais seuls, les témoignages où l'on retrouve l'araignée morte/écrasée le matin sont digne de foi (La cinquantaine de piqûres "d'araignées" de Nolie me fait aussi sourire... Impossible... quoique je compatis, ce ne doit pas être agréable!) ! Comme l'explique très bien l'article, une multitude d'insectes peuvent être responsables de piqûres de nuit ! Méfiance aussi des morsures d'araignées "confirmées médicalement"... rares sont les praticiens connnaissant les moeurs des arachnides !
Je m'intéresse aux araignées depuis quelques années maintenant et je leur ai même consacré un blog, rien que pour elles... J'ai rencontré des arachnologues, certains m'ont dit avoir manipulé (ce que je préfère ne pas faire...) des centaines de Tégénaires, en les embêtant, et jamais elles n'ont essayé de les mordre ! Mais bon, c'est vrai, qu'avec leurs longues pattes, elles peuvent sembler effrayantes ! Les Américains nous envient nos Tégénaires de maisons, cools et pas agressives, car il n'en n'ont pas chez eux... de ce fait, d'autres araignées, moins cools et plus agressives, rentrent et vivent dans leurs habitations... chez nous, nos Tégénaires (et autres Pholques) sont un peu des "cerbères" et sont prédatrices des ces éventuels intrus !
Pensez à faire identifier vos araignées... une petite photo et pleins de forums spécialisés pourront vous les identifier et vous rassurer... Certaines "d'extérieurs" doivent retourner dehors (Segestria & cie)...
Pour la petite histoire, ma femme a vu un jour une mouche de ferme la mordre/piquer à plusieurs reprises... une simple mouche donc... mais elle a eu de fortes réactions allergiques pendant quelques jours... comme quoi... !
Je ne me suis jamais fait mordre par une araignée, bon, je ne les manipule pas non plus... et la dernière piqûre que j'ai eu, pourtant complètement couvert, c'était une guêpe qui m'a tourné autour et qui m'a piqué dans la nuque... le même endroit stratégique que les araignées utilisent pour mordre leur proie (ça c'est pour le clin d'oeil... n'empêche, comme dit plus haut, le danger  ce sont guêpes, surtout pour les gens allergiques !)
Comme dit tout au long de ce fil, le danger ne vient pas des araignées... la plupart ne sont pas capablent de percer la peau humaine et celles qui peuvent mordent une fois sur deux "à blanc", "à sec", car leur venin leur est précieux... L'araignée fuira toujours au lieu d'attaquer... bon, si vous présentez votre doigt à certaines, comme les Segestria, Steatoda..., faut pas s'étonner qu'elles essayent quand même de chasser l'intru, de se défendre !
Pour terminer, une pensée pour cette petite araignée qu'on appelle en language populaire "Théridion bienfaisant"... Oui, oui, il y en a !!

"Que les épeires, qui marquent dans leur monde comme de très hauts personnages, retiennent l’attention et séduisent les observateurs, rien de plus naturel. Cependant, on aurait tort de dédaigner les humbles. Au milieu de la végétation, sur les murs des villages et même des grandes villes, errent des araignées que leurs faibles proportions conduiraient à faire classer parmi les plus insignifiantes. Ces humbles jouent un rôle dans la nature et servent parfois les intérêts des agriculteurs en opérant la destruction d’une infinité d’insectes nuisibles : tels les théridions. De ces êtres chétifs, les uns forment, de fils simples et brillants, une toile à larges mailles, tandis que d’autres confectionnent un véritable tissu qui repose directement sur des herbes ou qui est fixé aux plantes par des liens plus ou moins irréguliers. D’ordinaire, les théridions se tiennent sous les toiles et se précipitent sur la proie en l’embarrassant de fils. Les femelles façonnent plusieurs cocons pour contenir leurs œufs et elles les gardent dans leurs filets ; certaines espèces édifient un abri en forme de dôme au moyen de corps étrangers retenus par des cordages. Souvent, dans les vignobles, les raisins sont couverts d’une toile si fine qu’elle échappe aux yeux. Walckenaer, le premier, ayant considéré l’animal, le nomma le théridion bienfaisant. Propriétaires de vignobles, à la fois ignorants et ingrats, vous ne connaissez pas le théridion bienfaisant et vous ne vous préoccupez en aucune laçon.de l’immense service dont vous lui êtes redevables. Le théridion vit en partie d’insectes qui portent préjudice à la vigne ; sa petite toile suffit à protéger les raisins contre les attaques de divers animaux très amis des bons fruits, mais ayant crainte de s’embarrasser la bouche de fils d’araignées."

http://fr.wikisource.org/wiki/Page:Revue_des_Deux_Mondes_...

C'est le Theridion "benignum", je crois !...

Voilà... J'en ai assez dit !! :-))

10:04 Écrit par Richard dans Piqures | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/12/2012

Le mystère des piqures nocturnes...

Pour celles et ceux qui se font piquer la nuit, je ne peux que vous conseiller l'excellent article canadien que voici :

 

http://carlboileau.com/le-mystere-des-piqures-nocturnes-d...

 

J'ai croisé le fer avec lui suite à un article sur les "araignées jaunes" et je me réjouis qu'il ai changé d'avis sur les araignées... bien utiles justement pour lutter contre ces insectes !

20:17 Écrit par Richard dans Piqures | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |