03/10/2014

Escapade à Riquewihr (Alsace)

Un coin qu'on apprécie... Petit bonjour de Riquewihr !

 

 

03.10.2014Riquewihr 034.JPG

 

 

 

 

 

 

03.10.2014Riquewihr 021.JPG

 

Je me suis baladé dans les vignes à la recherche d'arachnides... mais en ... vain (sans jeu de mot !!) J'ai bien repéré de petites toiles, remplies de moucherons mais aucune araignées aux alentours... elles se cachaient peut-être dans les fissures des piquets !

Bref, j'ai donc opté pour une promenade sur le pourtour de cette cité médiévale... Riquewhir !

 

 

02.10.2014Riquewihr 151.JPG

 

 

A un certain moment, coup de bol... un Pompile (que je vais déterminer... ma première piste est un Pepsinae Auplopus caebonarius en train de traîner à reculons, technique typique aussi des Dipogon sp.,une araignée-crabe, un Xysticus sp.

 

 

 

02.10.2014Riquewihr 062.JPG

 

 

02.10.2014Riquewihr 067.JPG

 

02.10.2014Riquewihr 070.JPG

 

Détail d'une patte arrière... ça peut aider...

 

 

02.10.2014Riquewihr 070a.jpg

 

 

C'était ma récompense de Riquewihr... :-))

 

 

02.10.2014Riquewihr 056.JPG

 

 

03.10.2014Riquewihr 002.JPG

 

 

Un bon bol d'air...

 

 

03.10.2014Riquewihr 037.JPG

 

 

je ferai un tri des mes autres clichés dans mon blog escapades...

http://richardunord2.skynetblogs.be/

 

 

J'ai contacté plusieurs "expérimentés"... Voici un avis, merci Didier :

 

"Il ne s'agit pas d'Auplopus qui aurait quand même tendance à couper les pattes de l'araignée. Par ailleurs les taches sur les ailes orienteraient vers les Dipogons en effet.
Une capture du pompile est souvent utile à la détermination.
Avez vous posté vos photos sur le forum insecte.org ?
Cordialement,
Didier Roustide [balades.naturalistes]"

 

J'attends d'autres avis !

 

Voici l'avis de Franck Herbrecht (du groupe Gretia), que je remercie :

 

 

"Le pompile est sans conteste du genre Dipogon : ailes avec fascies sombres, habitude de tirer des araignées thomises (en l'occurence un Xysticus) par les filières...
Après, pour l'espèce, c'est bien plus délicat car les "vrais" critères ne sont pas visibles sur les clichés mais même si rien de formellement sûr, on a des indices qui nous font plutôt penser à une espèce commune, Dipogon variegatus : fascies des ailes plutôt larges, adoption d'une surface minérale (alors que beaucoup de Dipogon nidifient dans des trous de bois), pattes antérieures totalement sombres... Mais ce pourrait être aussi Dipogon bifasciatus, notamment.
En espérant avoir été utile,
Franck"

 

Dans le Bellman (Guide Delachaux & niestlé), il est dit, au sujet de Dipogon variegatum, que cette espèce capture de préférence des araignées-crabes (Thomisidés).
En illustration une photo où l'on voit la bête hisser un Xysticus le long d'une paroi rocheuse
.

 

 

 

Voici le fruit d'autres recherches sur Internet :

 

 

 

Sur le site http://www.macroscopies.com/WASPS/source/35.htm en commentaire d'une de leur photo :

 

"Pour une fois, je me risque à donner un nom, grâce à la coloration caractéristique des ailes. Toujours dans la famille des Pompilidés, il s'agit de Dipogon variegatum, qui traîne à reculons l'araignée-crabe qu'il vient de capturer. "

 

 

Sur le site http://aramel.free.fr/INSECTES14ter-1.shtml de beaux clichés de Pompiles Dipogons ! 

 

Encore une belle vulgarisation :

 

http://manche-nature.fr/wp-content/uploads/2015/10/Argiop...

 

 

 

 

23:47 Écrit par Richardunord dans Pompiles, Prédations, Riquewihr, Xysticus | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

29/04/2009

Prédateurs d'araignées...

Ben oui, l'équilibre de la biodiversité aidant, faut bien qu'elles soient aussi régulées mes copines les araignées

  

Des prédateurs d'araignées, il y en a pas mal mais je ne vais pas me lancer dans le détail... je vais simplement vous monter un Hyménoptère (Pompiles ou Amnophile... faudra qu'un(e) spécialiste s'y penche...) dont la réputation de prédateurs d'araignées est connue de tous...

 

Alors le biotope... Sur un sentier côtier, le long des falaises du Nez-de-Jobourg, dans la Hague (Cotentin - Normandie)...

 

Vraiment un hasard de l'avoir vu... (mon épouse a de bons yeux... ) car le spectacle est ailleurs sur ces sentiers... ... mais cet Hyménoptère n'avait pas vraiment choisi la facilité... jugez plutôt !

 

 

 

 

 

23-04-2009 138

 

 

 

 

23-04-2009 140

 

 

 

 

 

Ce groupe d'une dizaine de randonneurs a son importance dans le contexte car quelques minutes plus tard, ils passaient exactement là où l'Hyménoptère avait fait son trou... en plein milieu du sentier !!

 

Intrigué donc par le manège de cette bestiole, je me suis assis et ai pris quelques photos...

A grande vitesse, il rentrait dans le trou et en ressortait avec un peu de terre qu'il déposait derrière la chenille/larve...

 

Voici le film...

 

 

23-04-2009 127

 

 

 

 

 

 

 

 

 

23-04-2009 128

 

 

 

 

 

23-04-2009 129

 

 

il recommença ce labeur pendant plusieurs minutes, nullement intrigué par mon bridge Nikon que je rapprochais à quelques cm à chaque photo... je stressais un peu de peur d'une part qu'il n'accepte pas ma présence si proche et d'autre part d'être assez rapide pour "fixer" le moment fatidique... car la bestiole était très rapide...

 

 

23-04-2009 132

 

 

 

23-04-2009 133

 

 

 

 

Ici un gros plan de ses pattes antérieures dont le Larousse des Insectes nous dit, à propos des Pompiles : " La femelle a des peignes robustes aux pattes antérieures pour chercher les araignées loups dans les sols sablonneux"

 

 

23-04-2009 133d

 

 

 

Si quelqu'un(e) reconnaît cet Hyménoptère, son identification sera la bienvenue...

 

 

23-04-2009 135

 

 

 

23-04-2009 135a

 

 

 

Alors, la finalité de tout ceci et la technique de ces Hyménoptères est de paralyser leurs proies (ici une chenille/larve - c'est aussi souvent une araignée...) de l'amener au fond du trou et d'y pondre ses oeufs à l'intérieur...elle refermera ensuite soigneusement la cache et s'en ira ailleurs... Dès l'éclosion, ses petits auront un garde-manger à domicile...

 

 

23-04-2009 135d

 

 

 

 

Voici le moment fatidique...

 

 

 

23-04-2009 136

 

 

Quelques secondes puis...

 

 

23-04-2009 137

 

 

 

Pffff... j'ai eu de la chance...

 

Surtout que quelques minutes après, la floppée de randonneurs foulait le même endroit... !!

 

Voici l'avis d'un spécialiste : 

 

 

 

il s'agit d'une femelle de Podalonia, c'est une proche cousine des Ammophila.  Plusieurs espèces sont possibles.  La plus probable est hirsuta mais cela pourrait être aussi la plus rare lufii ou affinis.  Vous pouvez consulter cette page pour avoir une idée du genre : http://www.atlashymenoptera.net/page.asp?ID=15

Bien cordialement,

Yvan Barbier

 

 

 

 

 

 

      

 

18:53 Écrit par Richardunord dans Pompiles | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |