08/06/2017

Et si je changeais de peau... Steatoda nobilis

D'après le livre de Michel Hubert "Les Araignées" : "le nombre de mues qu'effectue une Araignée est très variable : de 5 à 13, selon les espèces considérées. La mue ne répond pas seulement à une accroissement de la taille. A chaque mue, on constate, en plus des modifications de la morphologie tant interne qu'externe, des modifications de l'instinct et du comportement..."

 

"Comme tous les arthropodes, les araignées ont une cuticule* qui recouvre leur corps ; cependant la rigidité de cette cuticule pose un problème lors de la croissance de l'animal. Pour grandir celle-ci est obligée de "changer de peau"... On appelle ceci la mue. 

L'épiderme sécrète une nouvelle cuticule sous l'ancienne qui se décolle après avoir été en grande partie dissoute par. Puis l'ancienne cuticule se fend et l'animal en sort laissant derrière lui ce qu'on appelle une exuvie* et que l'on peut facilement observer accrochée au bas des toiles chez certaines espèces. Une fois sorti de son ancienne cuticule, l'animal doit attendre que la nouvelle sèche et se durcisse au contact de l'air. La mue est une phase très critique de la vie de l'araignée pendant laquelle l'animal est très vulnérable. C'est pourquoi les araignées se retranchent dans un endroit calme pour muer."

http://www.lyceepontusdetyard.fr/svt/araignee/araignee_sc...

 

"L'araignée comme tous les autres êtres de cette planète, voit sa taille augmenter avec le temps, même les plus gros spécimens avaient à leur naissance une taille minuscule.

Cependant chez les arthropodes comme le squelette est constitué par une enveloppe externe qui elle ne grossit pas contrairement à ce qu'il renferme, cette carapace devient très vite un vêtement trop étroit pour l'araignée. C'est à ce moment qu'elle doit muer.

Le nombre de mue dans la vie de l'araignée varie selon les espèces, la longévité et le sexe qui lui est étroitement lié, les mâles vivant en général moins longtemps que les femelles. Cependant toutes les araignées doivent exécuter cette tâche de nombreuses fois dans leurs vies et ce, dès leurs premiers jours.

L'araignée sous son embarrassant corset va se fabriquer une peau souple recouvrant la totalité de son corps comme une combinaison que l'on appelle une cuticule.

Quand elle est prête elle fait alors sauter le dessus de son céphalothorax et commence à s'extirper lentement de sa carapace en dégageant ses pattes de concert. Après ce périlleux exercice délaissant sa vieille armure vide (exuvie), l'araignée se repose dans son pyjama très souple, ses chairs n'étant plus soumises à la compression exercée par son squelette externe, l'araignée voit sa taille sensiblement augmenter. Puis très vite l'air durci le souple habit le transformant en une nouvelle carapace."

"la mue des araignées n'a été ainsi observée dans toute sa durée que grâce à des spécimens en captivité." (je suis donc plutôt fier de cette "capture" en direct...ndlr en 2006... et à fortiori en 2017...)

 

tiré du site : http://www.chez.com/tegenarius/mue.htm

 

Pour celles et ceux qui s'intéressent au sujet, 'ai déjà assisté à la mue de plusieurs araignées :

http://richardunord6.skynetblogs.be/mues/

 

Je me plaignais un peu de ne pas retrouver autour du gîte que je loue à l'île de Ré, les Steatoda nobilis des autres années !

Le fait de scruter à gauche et à droite, m'a fait découvrir, sur la porte d'entrée du parking que l'on manipule souvent, une scène que je pensais être une prédation... mais j'ai très vite compris ce qu'il se passait ! Le coup de bol quoi !!

"Et si je changeais de peau"... Steatoda nobilis !

 

 

07.06.2017Lumix.jpg_26.jpg

 

07.06.2017Lumix.jpg_3.jpg

 

 

07.06.2017Lumix.jpg_14.jpg

 

 

07.06.2017Lumix.jpg_9.jpg

 

 

07.06.2017Lumix.jpg_24.jpg

 

 

07.06.2017Lumix.jpg_28.jpg

 

07.06.2017Lumix.jpg_29.jpg

 

07.06.2017Lumix.jpg_30.jpg

 

07.06.2017Lumix.jpg_32.jpg

 

Et voilà... C'est fait !!

 

07.06.2017Lumix.jpg_43.jpg

 

07.06.2017Lumix.jpg_45.jpg

 

07.06.2017Lumix.jpg_48.jpg

 

Le lendemain...

 

08.06.2017Lumix.jpg_14.jpg

 

 Le surlendemain... (10 juin)... Déjà efficace... ça creuse de muer !!

 

10.06.2017Lumix.jpg_32.jpg

 

12:36 Écrit par Richardunord dans Exuvie, Mues, Steatoda nobilis | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/07/2016

Araignées des jardineries...

Je passe de temps en temps dans une grande jardinerie de ma région (Oh Green)... Les Steatoda nobilis sont toujours bien présentes... Je commence à les connaître celles-là (voir celles de l'île de Ré) !

Je n'irai pas mettre mon doigt... !

 

04.07.2016Lumix.jpg_9.jpg

 

04.07.2016Lumix.jpg_12.jpg

 

04.07.2016Lumix.jpg_13.jpg

 

Habituellement nocturnes, elles n'hésitent pas à venir prendre leur casse-croûte en plein jour !!

 

 

04.07.2016Lumix.jpg_20.jpg

 

04.07.2016Lumix.jpg_21.jpg

 

 

11:37 Écrit par Richardunord dans Steatoda nobilis | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/06/2016

Mes dernières nocturnes... Steatoda nobilis

J'essaye de m'appliquer... Quelques clichés nocturnes Steatoda nobilis

 

Mâles...

 

16.06.2016LumixRé.jpg_56a.jpg

 

 

16.06.2016LumixRé.jpg_56.jpg

 

 

16.06.2016LumixRé.jpg_66.jpg

 

 

16.06.2016LumixRé.jpg_63.jpg

 

 

Femelle dans son tunnel...

 

 

16.06.2016LumixRé.jpg_38.jpg

 

et un bon repas... Un !

 

 

16.06.2016LumixRé.jpg_43.jpg

 

16.06.2016LumixRé.jpg_38a.jpg

 

16.06.2016LumixRé.jpg_48.jpg

 

 

 

 

23:49 Écrit par Richardunord dans Steatoda nobilis | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Balades nocturnes... Steatoda nobilis

 

Puisque j'en ai sous le coude, comme on dit, j'en profite !!

Petite balade nocturne au château d'eau... Quelques beaux spécimens !

Steatoda nobilis (veuve noble)

 

Un mâle juvénile... céphalo et pédipalpes brun-clair...

 

 

15.06.2016LumixRé.jpg_35.jpg

 

 

15.06.2016LumixRé.jpg_63.jpg

 

 

Mâle adulte, céphalo et pédipalpes foncés...

 

 

15.06.2016LumixRé.jpg_64.jpg

 

Ce doit être la même chose pour les femelles au niveau du céphalo à moins que ce soit des variations chromatiques comme le folium de l'abdomen que l'on verra plus loin !

 

 

15.06.2016LumixRé.jpg_56.jpg

 

 

15.06.2016LumixRé.jpg_57.jpg

 

En pleine prédation...

 

 

15.06.2016LumixRé.jpg_58.jpg

 

15.06.2016LumixRé.jpg_61.jpg

 

Céphalo brun-clair...

 

 

15.06.2016LumixRé.jpg_93.jpg

 

 

 

 

15.06.2016LumixRé.jpg_99.jpg

 

16.06.2016LumixRé.jpg_5.jpg

 

 

et plus foncé... ainsi que l'abdomen... de belles mémères !!

 

15.06.2016LumixRé.jpg_80.jpg

 

15.06.2016LumixRé.jpg_77.jpg

 

 

15.06.2016LumixRé.jpg_75.jpg

 

 

15.06.2016LumixRé.jpg_42.jpg

 

 

Pour la suivante, surprise du soir, je ne sais pas si c'est la même espèce et/ou le même genre... je n'ai pas pu la déterminer sur photo !

 

 

15.06.2016LumixRé.jpg_49.jpg

 

15.06.2016LumixRé.jpg_50.jpg

 

particulièrement sombre... 

 

15.06.2016LumixRé.jpg_52.jpg

 

Comme j'ai la possibilité d'y retourner de nuit, je pense que c'est celle-ci !

 

 

16.06.2016LumixRé.jpg_49.jpg

 

J'y suis retourné la journée... Voici le fameux "tunnel" et comme l'explique très bien ce site anglais :

http://www.naturespot.org.uk/species/steatoda-nobilis

 

The bite in most people would be little different to a bee sting, and there are currently few definite recorded occurrences in Britain since 1979. It constructs a scaffold web that differs from others of the genus in the exceptional strength of the silk and in the tubular retreat that is at least partly concealed in a deep crack or hole.

Google traduction

La morsure de la plupart des gens serait peu différente d'une piqûre d'abeille, et il y a actuellement peu d'occurrences enregistrées définies en Grande-Bretagne depuis 1979. Elle construit une toile d'échafaudage qui se distingue des autres du genre dans la force exceptionnelle de la soie et dans le tube retraite qui est au moins partiellement dissimulé dans une fissure profonde ou trou.

de mon cru...

Elle construit une toile en échafaudage, avec des fils dans tous les sens et ce qui la différencie des toiles des autres araignées c'est la dureté et la densité de la construction... le tunnel résiste à l'assaut de ma brindille, comme une toile calamistrée !!

 

 

16.06.2016LumixRé.jpg_25.jpg

 

16.06.2016LumixRé.jpg_38.jpg

 

Quelques trouvailles diurnes... un peu titillées !!

 

 

16.06.2016LumixRé.jpg_28.jpg

 

16.06.2016LumixRé.jpg_34.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14:13 Écrit par Richardunord dans Steatoda nobilis | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/06/2016

Steatoda nobilis de Ré (2)

 

J'ai l'expérience que les interstices des attaches des treillis (enfin les panneaux soudés stratifiés), sont d'excellents repaires d'araignées, comme ceux ci-dessous...

 

12.06.2016LumixRé.jpg.jpg

 

11.06.2016LumixRé.jpg_35.jpg

 

Je suis donc passé la journée pour titiller ces attaches à hauteur d'homme, ben oui, faut préserver un peu le dos quand même, avec un brin d'herbe...

Surprise, presque chaque attache cachait une Steatoda nobilis... J'en avais trouvés deux ou trois dans le jardin du gîte mais ici, c'était un regroupement... une vingtaine de piquets avec trois attaches par piquet... ça fait du monde ! Bon, chaque attache n'est pas "habitée" mais quand même !!

Pas mal de jeunes mâles !

 

 

11.06.2016LumixRé.jpg_16.jpg

Une (mauvaise) vue ventrale...

 

11.06.2016LumixRé.jpg_15.jpg

 

11.06.2016LumixRé.jpg_19.jpg

 

Celui-ci est particulièrement juvénile... de belles couleurs !

 

 

11.06.2016LumixRé.jpg_22.jpg

 

11.06.2016LumixRé.jpg_25.jpg

 

Un autre...

 

 

11.06.2016LumixRé.jpg_26.jpg

 

Une belle femelle (elle peut atteindre 14mm de corps)

 

 

11.06.2016LumixRé.jpg_31.jpg

 

11.06.2016LumixRé.jpg_33.jpg

 

11.06.2016LumixRé.jpg_37.jpg

 

Un mâle...

 

 

11.06.2016LumixRé.jpg_38.jpg

 

Des femelles...

 

 

11.06.2016LumixRé.jpg_42.jpg

 

 

 

11.06.2016LumixRé.jpg_46.jpg

 

 

11.06.2016LumixRé.jpg_48.jpg

 

 

Puis parfois une surprise...

 

 

11.06.2016LumixRé.jpg_49.jpg

 

Une femelle Zoropsis spinimana

 

11.06.2016LumixRé.jpg_51.jpg

 

Chouette témoignage d'une morsure de Zoropsis :  

 

Pour info
Ci-dessous un témoignage d'un toubib trouvé sur un site:

Si la morsure du mâle ne pénètre pas la peau, la femelle , elle, le fait quand elle se sent attaquée.
Je me suis en effet bien fait mordre hier matin dans mon jardin par une Zoropsis spinimana femelle adulte qui était en hibernation sous le couvercle du composteur où elle s'était constituée une toile de protection. Quand j'ai voulu la mettre dans une boite (pour l'observer de plus près) celle ci a sauté et m'a donc mordu sur la zone pulpaire péri - unguéale externe de l'index gauche. J'ai tout de suite consulté mon médecin traitant préféré (bibi, en l'occurrence ) qui m'a pris en urgence bien sûr !
J'ai pensé que cela en intéresserait peut être quelques uns de savoir ce que j'ai alors éprouvé comme sensations.
Je vous relate donc ici (en exclusivité ) les symptômes ressentis après cette morsure par madame "Zorro" ! :
-Petit saignement au point de morsure (que j'ai augmenté par pression pour diminuer le risque de contamination microbienne, et ensuite toujours dans le même but : trempette du doigt dans du Dakin dilué)
- douleur "cuisante" au point de morsure, avec sensation d'engourdissement et démangeaisons (tout à fait supportables) s'étendant jusqu'au au pli du coude sur la partie antéro- externe de la main et de l'avant-bras gauche
-léger oedeme et rougeur de l'index gauche
-vague impression d'être "dans les vap.", mais sans modification notoire du pouls ni de la pression artérielle

Tout ceci est rentré spontanément dans l'ordre en 40 minutes env., sans séquelles particulières.
Etant vacciné contre le tétanos je n'ai pas vu la nécessité d'aller aux urgences pour d'autres mesures prophylactiques éventuelles.

 

(Trouvé ici http://www.insecte.org/forum/viewtopic.php?f=42&t=124... )

 

 

Je suis repassé la nuit tombée... discrètement pour ne pas passer pour un cambrioleur... et comme toutes ces bestioles sont nocturnes, elles étaient presque toutes au balcon !!

 

 

11.06.2016LumixRé.jpg_69.jpg

 

11.06.2016LumixRé.jpg_79.jpg

 

11.06.2016LumixRé.jpg_81.jpg

 

Terminons avec un peu de couleur... Passiflore !

 

 

11.06.2016LumixRé.jpg_8a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

10/06/2016

Steatoda nobilis de Ré

Toujours bien présentes sur les murs extérieurs et le jardin de ce gîte à l'île de Ré, voici quelques clichés de cette Steatoda nobilis de funeste (surfaite ?) réputation !!

Difficile à approcher et à flasher car d'abord nocturne... faut donc une lampe dans une main et l'appareil photo de l'autre... le tout à main levée puis sa toile possède un imbroglio de fils qui, touchés, font fuir immédiatement la bestiole... et comme je dois être à une vingtaine de cm d'elle pour la flasher... un gageure !!

Mais bon, comme elles sont sur place, j'aurais bien l'occasion ces prochains jours... Voici mes premiers clichés

 

 

07.06.2016LumixRé.jpg.jpg

 

 

09.06.2016LumixRé.jpg_30.jpg

 

 

14:16 Écrit par Richardunord dans Steatoda nobilis | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/08/2015

Les exotiques importées... Steatoda nobilis

Les Steatoda nobilis ne sont pas (encore) "naturellement" présentes en Belgique !

Ce n'est qu'en me promenant dans les jardineries que j'en trouve parfois, accompagnées d'autres araignées dites "exotiques" pour notre région...

Voir http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2013/09/11/le...

je viens de retourner dans cette jardinerie et une belle femelle Steatoda nobilis est toujours présente... de la taille d'une bonne grosse Epeire diadème soit bien 14mm de corps...

 

 

16.08.2015OhGreen 011.JPG

 

Superbe... (enfin, c'est selon, hein !!)

 

 

16.08.2015OhGreen 012.JPG

 

Voir aussi ce lien pour les Steatoda britanniques :

http://www.nhm.ac.uk/natureplus/community/identification/blog/2014/12/23/fact-sheet-false-widow-spiders--steatoda-spp?fromGateway=true

 

Je n'ai pas fouillé tous les endroits mais aussi beaucoup d'araignées sans venin, des Ulobres, ici Uloborus plumipes, très fréquentes dans les serres, jardinerie et magasin de fleurs...

 

 

16.08.2015OhGreen 002.JPG

 

16.08.2015OhGreen 004.JPG

 

Malgré qu'elles n'aient pas de venin, elles restent très efficaces quand même !

 

 

16.08.2015OhGreen 015.JPG

 

Le lien ci-dessus vous en montrera d'autres...

 

14:36 Écrit par Richardunord dans Steatoda nobilis, Uloborus | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/06/2014

Les dernières de Ré (2)... Araignées

Je dédouble ce post car j'en ai encore trouvé d'autres :-)))

Bien sûr les Cyclosa... vraisemblablement algerica mais je n'ai pas su vérifier le détail qui permet de s'assurer de la détermination pour la différencier de cyclosa comme j'ai pu le faire l'année dernière !

http://richardunord6.skynetblogs.be/archive/2013/06/26/cy...

 

J'ai bien trouvé un mâle mais n'ai plus pensé à ces épines ventrales !!

 

 

09.06.2014LumixRé 204.JPG

 

 

Pour celles et ceux qui veulent se pencher sur les pédipalpes... :-)))

 

 

09.06.2014LumixRé 206.JPG

 

09.06.2014LumixRé 212.JPG

 

09.06.2014LumixRé 212.JPG

 

 

09.06.2014LumixRé 216.JPG

 

09.06.2014LumixRé 218.JPG

 

 

Une fois n'est pas coutume... en tout cas chez les araignées, je trouve les femelles Cyclosa plus jolies et photogéniques que les mâles... :-)))

 

12.06.2014LumixRé 019.JPG

 

La voici au milieu de sa toile caractéristique, cachée au milieu de ses proies, camouflage !

 

 

12.06.2014LumixRé 015.JPG

 

12.06.2014LumixRé 028.JPG

 

12.06.2014LumixRé 034.JPG

 

12.06.2014LumixRé 038.JPG

 

12.06.2014LumixRé 038a.jpg

 

12.06.2014LumixRé 044.JPG

 

12.06.2014LumixRé 045a.jpg

 

12.06.2014LumixRé 048.JPG

 

12.06.2014LumixRé 048a.jpg

 

 

 

Une superbe Steatoda nobilis... de bonne famille mais de mauvaise réputation !

 

 

 

19.06.2014Lumix 011.JPG

 

19.06.2014Lumix 012.JPG

 

 

De la même famille, un mâle Steatoda triangulosa... un céphalo rugueux caractéristique !

 

 

 

19.06.2014Lumix 086.JPG

 

 

 

19.06.2014Lumix 086a.jpg

 

19.06.2014Lumix 085.JPG

 

 

Alors, encore une toute petite (+/-5mm), trouvée la nuit tombée sur le mur du gîte et déterminée par le forum http://araignees.vraiforum.com/t6412-Elle-vous-parle.htm comme une Zoropsis sp. juvénile...

 

 

10.06.2014LumixRé 019.JPG

 

10.06.2014LumixRé 021.JPG

 

10.06.2014LumixRé 023.JPG

 

10.06.2014LumixRé 027.JPG

06/06/2014

île de Ré 2014 - En vrac...

Ben oui, on ne sait pas toujours faire de nouvelles trouvailles et/ou prédations !

Voici donc celles rencontrées depuis mon arrivée et qui sont restées dans l'ombre !

il y a, bien sûr, les Cyclosa conica/algerica qui squattent les Yuccas de l'avenue... Déjà très présentes l'année dernière, il y en a un peu moins !

Superbement colorée...

 

 

01.06.2014LumixRé 016a.jpg

 

01.06.2014LumixRé 029.JPG

 

01.06.2014LumixRé 034.JPG

 

01.06.2014LumixRé 050.JPG

 

01.06.2014LumixRé 066.JPG

 

Plus nocturnes, éh! oui je me balade aussi le nuit autour du gîte, voici quelques spécimens... Une Steatoda grossa...

 

 

03.06.2014LumixRé 001.JPG

Voir ce lien britannique fort bien fait sur les Steatoda...

 

http://www.nhm.ac.uk/natureplus/community/identification/...

 

 

 

De la même famille, la Steatoda nobilis un peu mélanique... qui vaut mieux ne pas manipuler main nue !

 

 

03.06.2014LumixRé 004.JPG

 

Pas facile la map derrière sa toile...

 

03.06.2014LumixRé 005.JPG

 

03.06.2014LumixRé 006.JPG

 

En voici une diurne, une araignée-courge (Araneilla sp.) dont je n'ai pris que des macros des pédipalpes d'un mâle...

 

 

05.06.2014LumixRé 016.JPG

 

05.06.2014LumixRé 015.JPG

 

05.06.2014LumixRé 003.JPG

 

Bon, c'était pour les puristes bien que l'angle ne soit pas parfait pour une détermination précise !

 

Toujours dans les diurnes, quelques araignées sauteuses, Salticidae...

Une femelle Heliophanus tribulosus aux joues glabres...

 

 

05.06.2014LumixRé 029.JPG

 

05.06.2014LumixRé 030.JPG

 

05.06.2014LumixRé 042.JPG

 

Un mâle...

 

 

04.06.2014LumixRé 053.JPG

 

 

01.06.2014LumixRé 001a.jpg

Une autre femelle

 

 

06.06.2014LumixRé 001.JPG

 

 

06.06.2014LumixRé 004.JPG

 

06.06.2014LumixRé 005.JPG

 

 

 

 

Un joli Philodromus du groupe albidus/rufus sur un mur ensoleillé...

 

 

05.06.2014LumixRé 044.JPG

 

05.06.2014LumixRé 045.JPG

 

Revenons aux nocturnes, quelques Tégénaires Eratigena...

 

 

05.06.2014LumixRé 048.JPG

 

05.06.2014LumixRé 048a.jpg

 

 

05.06.2014LumixRé 060.JPG

 

05.06.2014LumixRé 060a.jpg

 

 

 

 

 

11/09/2013

Les "exotiques" des jardineries ... Araignées

 

 Pour les puristes, il est de notoriété publique que certaines araignées, telles les Uloboridae (araignées sans venin) et plus précisément les Uloborus plumipes, se retrouvent souvent chez les fleuristes et autres serres et jardineries...

Lire l'excellent article de Spidermanneke ici :

http://gtaraignees.wordpress.com/2013/02/26/araignee-du-m...

Dans mon blog, j'ai aussi quelques autres Uloborus :

http://gtaraignees.wordpress.com/2013/02/26/araignee-du-m...

Bref, j'ai donc visité une grande jardinerie près de Wavre, à Louvain-la-neuve, à savoir "Oh Green" (ex Goldies), pour essayer d'en repérer les arachnides dites "exotiques" car ne se retrouvant pas en milieu naturel chez nous !

Et j'ai été servi... Pour les Uloborus plumipes, pas de surprise, il y en avait des centaines, de toute taille... un peu partout, sur les vitres et sur les plantes ! Certaines étaient fort petites et nécessitaient un regard aiguisé !

Leur toile, dite cribellate, est assez caractéristique... un genre de toile cotonneuse qui fonctionne comme le velcro... très efficace... On remarque souvent un genre de "stabilimentum"... comme ici

 

"Uloborus walckenaerius et U. plumipes construisent une toile circulaire mais presque horizontale et entrecoupée parfois d’un stabilimentum…"

 

 

30.08.2013Canon 019.JPG

 

 

28.08.2013Canon 066.JPG

 

Leur cocon est aussi assez caractéristique...

 

 

 

30.08.2013Canon 022.JPG

 

 

 

 

 

 

30.08.2013Canon 050.JPG

 

 

30.08.2013Canon 134.JPG

 

 

Voici une vue ventrale d'U. plumipes... On remarque les petits plumeaux de poils (ici discrets) sur les pattes avants...

 

 

 

 

 

30.08.2013Canon 100.JPG

 

 

Sur celle ci-dessous, on remarque bien les deux bosses, les deux proéminences, en haut de l'abdomen...

 

 

30.08.2013Canon 127.JPG

 

 

28.08.2013Canon 015a.jpg

 

 

28.08.2013Canon 020.JPG

 

 

28.08.2013Canon 020a.jpg

 

 

Une vue ventrale où l'on voit bien les plumeaux, au bout des pattes...

 

 

28.08.2013Canon 042.JPG

 

 

28.08.2013Canon 042a.jpg

 

 

12.09.2013Canon 025.JPG

 

 

12.09.2013Canon 027.JPG

 

La série suivante nous montre un Uloborus en plein repas, ce qui ne l'empêche pas d'intercepter une mouche au passage !!

 

 

12.09.2013Canon 029.JPG

12.09.2013Canon 030.JPG

12.09.2013Canon 032.JPG

12.09.2013Canon 033.JPG

 

Un autre en plein repas !

 

12.09.2013Canon 034.JPG

 

Elles sont partout, minuscule... ici entre deux pots, juste au niveau du rebord...

 

12.09.2013Canon 039.JPG

 

Mais ce sont des bestioles sans danger puisque sans venin et bien utiles !!

 

12.09.2013Canon 040.JPG

 

En voici un dernier en train d'emballer une proie !!

 

 

12.09.2013Canon 052.JPG

 

 

 

 Voilà pour les Uloborus plumipes... !

 

Mais j'ai aussi eu la bonne surprise de trouver d'autres arachnides "exotiques"... A commencer par la cousine méridionale de notre très commun Pholque (Pholcus phalangioides), l'Holocnemus pluchei, l'araignée de Pluche, du nom de son découvreur, Noël-Antoine Pluche 1750 !

Le fascicule n° 55 de la Hulotte nous les présente bien en 41 pages, Pholcus et Holocnemus...

"Holocnemus est un mot latin qui veut dire : "tout en pattes", ce qui n'est pas mal vu car, aussi incroyable que cela puisse paraître, la bête en question possède des guibolles encore plus longues que celles de Pholcus" (La Hulotte)

Pour un oeil averti, Holocnemus est distinguable de Pholcus par sa robe, beaucoup plus dessinée...

 

 

 

12.09.2013Canon 098.JPG

 

 

 

28.08.2013Canon 059.JPG

 

 

30.08.2013Canon 030.JPG

 

 

La disposition oculaire des Pholcidae est aussi particulière, ici Holocnemus

 

 

30.08.2013Canon 034.JPG

 

 

Contrairement aux Pholcus, les Holocnemus n'ont pas peur de la lumière et construisent volontiers leur toile contre une fenêtre, comme ici, sur les vitre de cette serre !

 

 

30.08.2013Canon 042.JPG

 

 

30.08.2013Canon 110.JPG

 

30.08.2013Canon 039.JPG

 

 

30.08.2013Canon 156.JPG

 

 

Le fascicule 55 de la Hulotte nous avise 6 différences entre ces deux araignées...

 

1) Holocnemus a le dessous du ventre sombre, presque noir. Pholcus à le ventre clair...

Vue ventrale d'Holocnemus 

 

 

30.08.2013Canon 048.JPG

 

 

J'ai eu très difficile de retrouver des vues ventrales de Pholcus dans ma banque d'images... les voici enfin...

 

 

31-07-2008 020
 
 
Pholcus, à droite, en pleine prédation d'un Opilion ! Alors je vous dit pas... avec la longueur des pattes de ces deux bestioles, on pourrait presque tricoter !
 
 
22-12-2006 052

 

 

La suivante n'est pas non plus présente à l'état naturel chez nous, en Belgique... C'est donc bien une exotique pour nous. La Steatoda nobilis... dite aussi "Veuve noble" en language vernaculaire, populaire !

J'ai déjà trouvé cette araignée en France, à l'île de Ré (voir catégories). J'en ai pas trouvé beaucoup dans cette jardinerie, mais quelques couple quand même, ça suffit !

 

Femelle Steatoda nobilis

 

30.08.2013Canon 054.JPG

 

 

30.08.2013Canon 056.JPG

 

Le mâle... plus impressionnant !!

 

 

30.08.2013Canon 148.JPG

 

 

7mm de corps...

 

 

30.08.2013Canon 146.JPG

 

 

C'est une araignée que je manipulerais pas à main nue...

Voici une belle vulgarisation du Guide des Araignées de France et d'Europe de Michael J. Roberts (édition delachaux et niestlé) que je conseille à tout le monde :

 

 

12.09.2013Canon 002.JPG

 

Je viens de retourner dans cette jardinerie... plus de trace de ces Steatoda nolbilis... nettoyage ?

 

 

J'ai pu aussi admirer quelques Theridiidae avec leurs cocons et naissances... enfin, sortie de cocon... 

On n'est plus dans les araignées "exotiques" là, quoiqu'il faudrait les attraper et les passer sous une loupe binoculaire pour en avoir une certitude... mais c'est quelque chose que je ne fais pas...

J'avoue ne pas savoir très bien de quelle espèce il s'agit, j'attends que Koen Van Keer (ARABEL) me donne son avis !

 

 

"Bonjour Richard, je crois que les premières Theridiidae sont aussi des Achaearanea s.l. Une espèce qu'est souvent trouvé dans des serres, est Cryptachaea blattea (anciennement Achaearanea acoreensis), mais bon, sans étude des organes génitaux, on ne peut que deviner... Koen"

 

 

30.08.2013Canon 075.JPG

 

 

30.08.2013Canon 076.JPG

 

 

30.08.2013Canon 077.JPG

 

 

30.08.2013Canon 079.JPG

 

 

30.08.2013Canon 080.JPG

 

 

 

 

 

12.09.2013Canon 095.JPG

 

 

 

30.08.2013Canon 086.JPG

 

 

30.08.2013Canon 092a.jpg

 

 

30.08.2013Canon 093.JPG

 

 

Pour les suivantes, toujours chez Theridiidae, je crois reconnaître des Parasteatoda (anciennement Achaearanea), typique avec leur abdomen plud épais que long en vue latérale !

 

 

30.08.2013Canon 101.JPG

 

 

 

30.08.2013Canon 102.JPG

 

 

30.08.2013Canon 103.JPG

 

 

30.08.2013Canon 105.JPG

 

 

30.08.2013Canon 106.JPG

 

 

30.08.2013Canon 107.JPG

 

 

et à un autre endroit... un autre espèce ?

Peut-être aussi cette fameuse Cryptachaea blattea (anciennementAchaearanea acoreensis)

 dont nous parle Koen Van Keer

 

 

30.08.2013Canon 120.JPG

 

 

30.08.2013Canon 124.JPG

 

 

30.08.2013Canon 126.JPG

 

 

Je suis retourné cette semaine au même endroit...

 

12.09.2013Canon 061.JPG

 

 

Voilà pourquoi on les aime !!

 

12.09.2013Canon 059.JPG

 

12.09.2013Canon 083.JPG

 

12.09.2013Canon 085.JPG

12.09.2013Canon 087.JPG

12.09.2013Canon 089.JPG

12.09.2013Canon 092.JPG

 

12.09.2013Canon 095.JPG

 

 

12.09.2013Canon 101.JPG

 

12.09.2013Canon 105.JPG

 

 

Je continuerai plus tard avec des araignées plus courantes et un groupe d'Opilions, toujours dans cette jardinerie...

 

 

 

18/06/2013

De retour de Ré... Araignées

Nous voici de retour de l'île de Ré !

Je vais revisionner mes photos d'arachnides car certaines sont restées stockées !

Magnifique île de Ré... dont le nom remonterait aux Celtes et aurait pour signification l'île aux fougères... C'est vrai qu'il y en a partout !!

 

 

11.06.2013CanonRé 112.JPG

Remarquables aussi ces cactus (plutôt des Yucca... merci Sebulba) qui bordaient une rue de Rivedoux... Je n'avais pas à aller loin, juste devant le gîte que nous louions... un superbe avec une grande variété d'araignées !!

J'y ai trouvé beaucoup d'Uloborus walkenaerius, des araignées sans venin, oui, oui... et j'ai même assisté à un accouplement... toujours rare cela !

 

 

01.06.2013CanonRé 043.JPG

 

L'approche fut plutôt rapide et sans trop de tergiversations... l'étreinte ne dura qu'une minute... Pour les autres araignées à venin, le mâle offre parfois une proie à la femelle, pour que ses crochets, ses chélicères, soient "occupés"... la femelle, ici aussi, était en plein repas...

Surpris par la rapidité de l'accouplement, je n'ai eu que peu de temps pour peaufiner mes prises...

 

 

11.06.2013CanonRé 116.JPG

 

11.06.2013CanonRé 117.JPG

 

11.06.2013CanonRé 118.JPG

 

 

L'accouplement terminé, ils regagnèrent chacun leur place, le mâle à la périphérie de la toile et la femelle au milieu, toujours en train de siroter sa proie !!

 

 

11.06.2013CanonRé 122.JPG

 

 

Pour les puristes, j'attirerais leur attention sur la proéminence de l'épigyne de la femelle après l'accouplement... étonnant !!!

 

11.06.2013CanonRé 122a.jpg

 

Le mâle...

 

11.06.2013CanonRé 126.JPG

 

Content d'avoir été le témoin privilégié de ce bref moment !!

Voici un autre Uloborus dont on remarque bien le dessin de sa toile...

 

 

 

14.06.2013CanonRé 066.JPG

 

 

Outre ces nombreux Uloborus, une autre toile attira mon attention, une toile désordonnée, un embrouillamini de fils...

 

 

 

14.06.2013CanonRé 056.JPG

 

14.06.2013CanonRé 057.JPG

 

14.06.2013CanonRé 058.JPG

 

Invisible la journée, j'avais quand même ma petite idée sur la propiétaire... autour de la maison, j'avais repéré le même genre de toile où, la nuit tombée, des Steatoda nobilis venaient les occuper... Je n'ai pas eu l'occasion de photographier celle de ce yucca, mais ai eu le temps de l'apercevoir avant qu'elle se réfugie dans son abri... qu'à cela ne tienne, voici des photos d'autres (et j'en ai déjà déposées plus bas dans ce blog !)

 

Femelle de couleur traditionnelle...

 

14.06.2013CanonRé 006.JPG

 

 

et une autre plus mélanique...

 

 

14.06.2013CanonRé 002.JPG

 

 

et toujours cet embrouillamini de toile...

 

 

14.06.2013CanonRé 011.JPG

 

des  femelles de belles tailles, pouvant atteindre les 14mm de corps (sans le pattes) !

 

Je continuerai de vous présenter les autres araignées de ce yucca dans les prochains jours !!

 

 

15:07 Écrit par Richardunord dans accouplements, Steatoda nobilis, Uloborus | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/06/2013

Ré - Steatoda nobilis

Toujours sur cette annexe de jardin, cette petite araignée, une Steatoda nobilis, se trouvait à proximité d'une toile de Nuctenea umbratica (l'Epeire des fissures)...

 

 

 

05.06.2013CanonRé 199.JPG

 

 

05.06.2013CanonRé 205.JPG

 

Ces vues étant insuffisantes pour la déterminer, j'ai décidé de la laisser tranquille et de revenir le lendemain soir...

Voici sa voisine, l'Epeire des fissures...

 

 

05.06.2013CanonRé 202.JPG

 

 

05.06.2013CanonRé 196.JPG

 

Le lendemain donc, j'ai pu admirer deux Steatoda nobilis de la même taille que la Nuctenea (+/- 10mm de corps) ! La première fois que je trouve cette espèce !

 

 

07.06.2013CanonRé 131.JPG

 

07.06.2013CanonRé 137.JPG

 

08.06.2013CanonRé 001.JPG

 

Cette araignée est bien décrite par Didier dans son blog http://dipode-vie.net/Arachnides/Theridiidae/Steatoda/nob...

 

 

"Steatoda du sud de la France commune dans les pays chauds mais qui peut aussi se retrouver transportée dans les grands ports et même dans la région parisienne. Animal de bonne taille proche de la Veuve noire, sa morsure est dite conséquente. Mais il est craintif et toujours proche d'une cachette ce qui ne le rend guère dangereux.

 

On reconnaît l'espèce sur photographie à son allure de Théridiidé avec un gros et haut abdomen orné d'une grande barre blanche qui l'entoure complètement. L'abdomen présente un dessin curieux en son milieu, très grand chez les jeunes et qui va en s'estompant chez l'adulte, dessin relié par de fins traits à l'anneau extérieur. Le mâle est une superbe bête aux longues pattes, fin abdomen et jolis dessins bien nets"

 

 

 

09.06.2013CanonRé 007.JPG

 

09.06.2013CanonRé 002.JPG

 

Les trois Steatoda nobilis vues sur cette annexe de jardin sont fort proches... je me demande même si elles ne partagent pas la même toile... toile qui ne ressemble à rien, très irrégulière mais dont certains fils descendent sur plus d'un mètre... On le voit un peu ici... la toile est juste sous la toiture...

 

 

09.06.2013CanonRé 018.JPG

 

13:28 Écrit par Richardunord dans Nuctenea, Steatoda nobilis | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |