02/07/2013

Balade Natagora... Araignées & Cie

Lors d'une promenade dans la Campine Hennuyère, nous avons repérés des choses intéressantes...

Un Faucon hobereau qui faisait du rase-motte pour attraper des libellules, un peu lointain, certes, mais on a eu tout le temps de l'admirer...

Mon bridge Canon était un peu "court"...

 

30.06.2013CanonNatagora 102.JPG

 

Un Agrion...

 

 

30.06.2013CanonNatagora 043.JPG

Une libellule... Libellule à 4 taches/Libellula quadrimaculata 

Superbe site de détermination

http://odonates22.chez-alice.fr/anisopteres/libellule_4ta...

 

 

30.06.2013CanonNatagora 091.JPG

30.06.2013CanonNatagora 089a.jpg

 

Une grenouille verte...

 

 

30.06.2013CanonNatagora 023a.jpg

 

 

30.06.2013CanonNatagora 023.JPG

 

et ensuite quelques Arachnides...

 

Une superbe araignée-crabe Misumena vatia (Thomisidae) dont le mimétisme laisse un peu à désirer... enfin, par rapport à notre vue car celle des insectes, c'est autre chose !

 

 

30.06.2013CanonNatagora 031.JPG

 

 

30.06.2013CanonNatagora 041.JPG

 

 

30.06.2013CanonNatagora 031a.jpg

 

Au même endroit, une jolie Epeire des roseaux, Larinioides cornutus... j'adore sa couleur !!

 

 

30.06.2013CanonNatagora 030.JPG

 

 

Un peu plus loin encore, une Epeire de velours, Agalenatea redii...

 

 

30.06.2013CanonNatagora 034.JPG

 

 

30.06.2013CanonNatagora 038.JPG

 

Bien entendu, comme un peu partout, des dizaines d'Araignées-loup (Lycosidae) avec leur cocon, que j'ai laissés s'égailler sans trop les déranger...

 

 

30.06.2013CanonNatagora 007.JPG

 

 

30.06.2013CanonNatagora 009.JPG

 

 

 

 

Les deux suivantes, différentes, ont attirés mon regard... toujours des Lycosidae mais du genre Pirata...

Une femelle (handicapée) Pirata piraticus, reconnaissable aux poils blancs qui entourent sa tache cardiaque...

 

 

30.06.2013CanonNatagora 059.JPG

 

30.06.2013CanonNatagora 063.JPG

 

 

Ensuite, un mâle Pirata d'une autre espèce, Pirata latitans...

 

 

30.06.2013CanonNatagora 077.JPG

 

30.06.2013CanonNatagora 070.JPG

 

 

Le voici relaché sur un tronc...

 

 

30.06.2013CanonNatagora 081.JPG

 

 

Egalement quantité d'araignées plus courantes telles les Linyphia triangularis, sous leut oile, reconnaissables aux traits en forme de diapason de son céphalothorax...

 

30.06.2013CanonNatagora 013.JPG

 

30.06.2012Canon 013.JPG

 

 

Last but not least... toujours chez les arachnides... une tique mâle que j'ai trouvé détachée, juste au-dessous de mon genou... pourtant j'avais des bottines, chaussettes et pantalon long...

Je l'ai, bien sûr, fait identifier par un spécialiste belge et un français que je remercie pour leur célérité !

Voici leur commentaire :

 

 

"La tique ressemble fortement à Ixodes ricunus, la tique la plus commune en Belgique. Il s’agit d’un mâle... les mâles ne s’engorgent presque pas, la transmision des pathogènes est presque nulle. Maxime Madder"

 

 

"il s’agit d’un Ixodes ricinus mâle (adulte) qui est une espèces commune dans nos régions. jcg@maladies-a-tiques.com "

 

 

La bestiole...

 

 

30.06.2013CanonNatagora 113.JPG

 

 

30.06.2013CanonNatagora 115.JPG

 

 

Ixodes ricinus est une tique exophile aux habitats variés, qui recherche un hôte en se plaçant à l’affût sur les végétaux( photos). Son cycle évolutif est dit triphasique car il nécessite le passage sur trois hôtes successifs( voir schéma), avec un repas sanguin pour chaque stade de développement ( photo). Chez Ixodes ricinus le mâle ne se gorge pas.
L’homme , le chien , le chat sont des hôtes accidentels.
Les nymphes de tiques qui sont moins exigeantes dans le choix de leur hôte sont le principal vecteur de la maladie de lyme humaine.  

à lire

http://lymethique.free.fr/info_transmission.php

 

 

 

 Voici, pour comparer, une autre tique, rapportée par mon chat ce 9 janvier 2014 et qui se baladait sur mon divan... il s'agit de Ixodes hexagonus (L'écusson exagonal) identifié par le Dr Maxime Madder, spécialiste belge en tiques, de l'instituut voor Tropische Geneeskunde à Anvers ! Merci à lui !!

 

 

 

09.01.2014Canon 016.JPG

 

 Voici sa mandibule, le capitulum, typique des insectes suceurs de sang de la famile des Tiques... "La tique traverse plusieurs stades de développement, tous piqueurs. Si les jeunes larves ne restent que deux jours sur leur hôte, les femelles adultes restent 6 à 9 jours, multipliant ainsi leurs poids par 620. Elles se laissent tomber ensuite et effectuent leur ponte cachées dans la végétation" (dixit la revue Natagora n°58)

 

09.01.2014Canon 028.JPG